20.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Allocation chômage à Béjaïa: 1 343 dossiers validés en moins d’une semaine

Plus de 3 480 demandeurs de l’allocation chômage se sont inscrits sur la plateforme numérique «MINHA» de l’Agence nationale de l’emploi (Anem) de Béjaïa du 1er au 6 mars.

Par Hocine Cherfa

«Sur 3 483 demandeurs, 2 145 se sont présentés à l’antenne de wilaya de l’emploi et 1 343 ont été retenus», a-t-on appris. Par ailleurs, 216 candidats à cette allocation n’ont pas été retenus car ne remplissant pas les conditions requises par le décret promulgué à cet effet. Certains sont toujours inscrits à la sécurité sociale, d’autres n’ont pas réussi à justifier leur situation vis-à-vis du service national, sont inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur ou de formation professionnelle, ont déjà bénéficié de dispositifs publics de soutien à la création et à l’extension d’activités, d’une aide à l’insertion professionnelle ou sociale ou leurs conjoints disposent d’un revenu. Alors que les inscriptions pour bénéficier de cette allocation chômage se poursuivent sur la plateforme numérique MINHA de l’Agence nationale de l’emploi (Anem), «560 dossiers ont été validés jusqu’à hier matin», a-t-on appris. Ces derniers ont reçu leurs attestations et devraient ainsi percevoir leur allocation dès le 28 mars prochain, a affirmé récemment Yazid Tizrarine, responsable de l’Anem locale sur la radio locale. Il a affirmé que «428 dossiers ont été validés le 1er mars et 132 acceptés dans la matinée du deuxième jour». Et d’ajouter : «L’opération est toujours en cours et ne s’arrêtera pas», a rassuré le même responsable en réponse aux questionnements et aux inquiétudes des jeunes sans emploi qui n’ont pas pu s’inscrire et surtout par rapport aux rumeurs qui ont circulé sur la fermeture du site dans un mois. Pour rappel, M. Chila, responsable à la Cnas de Béjaïa, a appelé les jeunes ayant terminé leurs études et qui n’ont pas suspendu leurs cartes «Chifa» à se rapprocher des agences Cnas afin de les bloquer dans le but de pouvoir accéder à la plateforme numérique et s’inscrire en vue de bénéficier de l’allocation chômage, sans quoi ils ne pourront pas y accéder. Pour rappel, la plateforme numérique «MINHA» a été ouverte le 25 février dernier et des conditions ont été fixées pour bénéficier de cette allocation. En effet, toute personne âgée entre 19 et 40 ans, diplômée ou sans diplôme, profitera de cette allocation à condition qu’elle soit sans emploi. Cette allocation sera permanente jusqu’à ce que le bénéficiaire obtienne un emploi dans le secteur privé ou public. Il est en outre exigé, selon le décret promulgué à cet effet, d’être inscrit comme chômeur primo-demandeur d’emploi auprès des services de l’Anem depuis au moins six mois, ne pas disposer d’un revenu quelle que soit sa nature, justifier sa situation vis-à-vis du service national et ne pas être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur ou de formation professionnelle. Aussi, le bénéficiaire ne doit pas avoir déjà bénéficié de dispositifs publics de soutien à la création et à l’extension d’activités, d’aide à l’insertion professionnelle ou sociale, tandis que son conjoint ne doit disposer d’aucun revenu.
H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img