22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

Allemagne: Inflation confirmée à 3,8 %

La hausse des prix à la consommation a bien accéléré à 3,8 % en Allemagne en juillet, au plus haut depuis près de 30 ans, portée par des effets de base et par la hausse des prix de l’énergie, selon des chiffres définitifs publiés hier.
«L’indicateur se retrouve à son plus haut niveau depuis décembre 1993, où il avait atteint 4,3 %», a détaillé l’institut allemand de statistique Destatis, dans un communiqué.
Sur un mois, l’inflation atteint 0,9 %.
Les prix ont été particulièrement stimulés par un «effet de base dû au taux de TVA», a précisé l’institut.
En Allemagne, la TVA a été réduite de 3 points entre juillet et décembre 2020 pour soutenir la consommation, au sortir de la première vague de Covid-19.
Cela entraîne une accélération mécanique ce mois-ci de la hausse des prix, calculée sur un an. L’autre cause de cette accélération vient des prix de l’énergie, qui grimpent de 11,6 %. Les prix du fioul, de l’essence et du gazole sont principalement poussés par la facturation, depuis janvier, du CO2, dans le cadre d’une fiscalité écologique mise en place par le pays.
Les prix des biens alimentaires ont aussi accéléré de 4,3 % sur un an, particulièrement les légumes (+7,2 %) et la viande (+3,2 %). Le prix des services a grimpé de 2,2 % en juillet, au même niveau que juin. La reprise économique mondiale, qui met en forte tension certaines chaînes d’approvisionnement, occasionnant des pénuries de certains matériaux, explique également cette forte inflation.
L’indice des prix harmonisé, qui sert de référence au niveau européen, a lui affiché une hausse de 3,1 % sur un an en juillet.
Ce chiffre dépasse largement le nouvel objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d’une inflation à 2 % dans la zone euro.
Mais la BCE juge cette hausse des prix temporaire et n’entend pas, pour le moment, resserrer sa politique monétaire accommodante.
K. L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img