23.9 C
Alger
vendredi 19 août 2022

Alimentation en eau potable durant la saison estivale à Béjaïa: Mise en œuvre d’un plan spécial par l’ADE

L’Algérienne des eaux (ADE) de la wilaya de Béjaïa a élaboré un programme d’alimentation en eau potable spécial saison estivale. «Le but est d’améliorer le service public de l’eau, assurer une alimentation en eau potable en quantité suffisante et de bonne qualité et de bonnes conditions de séjour à l’ensemble des estivants et abonnés durant cette période», a indiqué l’ADE dans un communiqué de presse qui nous a été transmis par le directeur, Abdenour Saharaoui. Cette «feuille de route spéciale» est basée sur plusieurs points. Il s’agit d’assurer une quantité suffisante d’eau en faveur des 34 communes gérées par l’ADE pour 858 7854 habitants, représentant 78 % de la population totale de la wilaya qui, elle, est estimée à 1 104 405 âmes. Cela se traduira par le pompage d’au moins 96 000 m3/jour à partir des eaux de surface dont les barrages Tichi-Haf et Ighil-Emda et 72 000 m3/jour par les eaux souterraines, soit un total de 168 000 m3/jour pour une population desservie de 858 785 habitants DPAT 2020, soit une dotation de 195L/J/hab. Durant ces derniers mois, de multiples interventions ont été effectuées par le services de l’ADE afin d’améliorer la production en eau potable au profit des abonnés, en procédant aux rééquipements et à la mise en service de 10 forages à travers les communes gérées par l’ADE de Béjaïa, à savoir 2 forages à Oued- Ghir, 1 dans la commune d’El-Kseur, 3 à Amizour au profit des communes d’Amizour et Barbacha, 1 à Tichy, 1 à Souk El-Tennine et 1 à Aokas, 1 à Oued Aguerioune alimentant Béjaïa, Tichy et Tala Hamza. Avec les apports de ces forages, l’ADE arrive à mobiliser ainsi un volume supplémentaire de 9 000 m3/jour. Additivement à ces forages, il sera procédé incessamment au rééquipement et à la mise en service de 3 autres forages au niveau des communes El-Kseur, Sidi-Aïch et Boukhélifa, pour adjoindre un volume de 6 000 m3/jour. Il s’agit aussi de mener un programme intensif de réparation d’importantes fuites sur les conduites d’adduction (conduite de diamètre 800 Ibachirène, de 600 et 700 à Oued Aguerioune) et de distribution, mobilisant ainsi un volume supplémentaire de 15 000 m3/jour. Au total, 30 000 m3/jour sont mobilisés et viennent en compensation des volumes réduits à partir du barrage Tichi-Haf de l’ordre de 30 000 m3/jour. Selon l’ADE, «cela a eu pour effet la stabilisation et l’amélioration de la dotation en eau potable au profit des citoyens des 26 communes alimentées à partir du barrage». Avec la mise en service de 6 sur 8 nouveaux forages par la Direction des ressources en eau, un volume de 16 000 m3/jour supplémentaire sera mobilisé pour atteindre 46 000 m3/jour. Il est également prévu la réfection des tronçons de conduites de refoulement D 400 et 600 à Smina et à Oued  El-Djemaâ,  ce qui aura  un impact positif sur l’AEP des communes de Tichy, Tala Hamza et Béjaïa. Par ailleurs, 21 équipes sont mises en place pour la réparation des fuites à travers les 17 communes gérées en détail par l’ADE et les chaînes des 17 autres communes gérées en gros. Durant l’année en cours, 5 805 fuites ont été réparées par ces équipes mobilisées même durant  les week-ends dans des campagnes de réparation de fuites, récupérant ainsi un volume perdu de 15 000 m3. Dans ce sillage, plusieurs points noirs du réseau de production et distribution ont déjà été traités avec les services de la D.R.E, en sus de l’entretien préventif de l’ensemble des stations de pompage de la wilaya. Le second axe consiste en des interventions en cas d’incidents et une équipe d’astreinte est mise en place à cet effet. Il s’agit aussi d’assurer un stock minimum en pièces hydrauliques et de GEPI de secours pour intervenir à temps en cas de coupures d’eau. Entre-temps, l’ADE dispose de 12 camions-citernes d’une capacité totale de 108 m3 pour approvisionner les citoyens en cas d’incidents. Le troisième axe consiste à assurer la bonne qualité de l’eau afin de «préserver la santé des citoyens». Dans ce cadre, l’unité procède au nettoyage et désinfection à raison de deux campagnes par an de l’ensemble des points de stockage et de distribution de l’eau potable, bâches et réservoirs au nombre de 328, répartis sur le territoire des 17 communes gérées, avec l’assurance de produits chimiques de traitement pour garantir la production de l’eau en quantité et en qualité. 447 analyses sur les eaux produites jusqu’au consommateur s’effectuent quotidiennement, ce qui porte le nombre de tests annuels à 161 018.

Hocine Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img