14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

Algérie/ONU: Lamamra souligne l’impératif de mettre un terme à la marginalisation des pays en développement

Dans le cadre de ses activités au titre du segment de haut de niveau de la 77e session de l’Assemblée Générale de l’ONU, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a pris part, vendredi, à une réunion ministérielle du Groupe des 77 et la Chine sous la présidence du Pakistan.

Par Hamid N.
Dans sa déclaration à l’occasion du débat, le ministre Lamamra a souligné l’impératif de mettre un terme à la marginalisation des pays en développement dans les institutions internationales de gouvernance économique, en mettant en exergue l’impact de cette injustice historique qui continue d’alimenter l’instabilité et le sous-développement.
A cet égard, il a appelé à l’instauration d’un nouvel ordre économique international fondé sur l’équité, l’égalité souveraine, l’interdépendance, l’intérêt commun et la coopération entre toutes les nations.
L’intervention du chef de la diplomatie algérienne fait état de la conjoncture critique que traverse le monde. Un contexte plein de défis lourds et de grandes incertitudes en raison des conflits et tensions qui agitent la scène mondiale déjà impactée par les difficultés socio-économiques persistantes engendrées par la pandémie de Covid-19. Face à ces défis complexes, l’Algérie a appelé à préserver la solidarité qui a longtemps constitué la marque de fabrique du G77 et la Chine, en particulier en ces temps difficiles, et à poursuivre les efforts collectifs pour faire avancer les priorités des pays en développement. Elle a exhorté les pays développés à assumer leurs responsabilités dans la mise en œuvre de l’Agenda universel pour le développement entériné dans le cadre de l’ONU, notamment en honorant leurs engagements en matière de soutien financier.
H. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img