25.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Algérie/Mali: Paix et coopération au menu de la rencontre de l’ambassadeur Chebihi avec le PM malien

L’ambassadeur d’Algérie à Bamako, Boualem Chebihi, a été reçu par le nouveau Premier ministre malien, Moctar Ouane, avec lequel il a évoqué les relations bilatérales et l’état de la mise en œuvre de l’Accord de paix au Mali, issu du processus d’Alger. L’échange avec le Premier ministre a porté sur «les questions d’intérêts communs (…) Entre les responsables et les représentants des deux pays il y a toujours beaucoup de choses à dire», a déclaré l’ambassadeur Chebihi à la presse, à l’issue de cet entretien. M. Chebihi, a indiqué avoir évoqué avec le PM malien les relations entre les deux pays «plus particulièrement les questions de coopération dans tous les domaines» ainsi que «le processus de paix que l’Algérie appuie avec la communauté internationale».
Dans sa déclaration, l’ambassadeur a fait état d’une convergence de vues sur «toutes les questions évoquées» et sur «la nécessité de faire mieux et d’aller de concert», relevant que l’Algérie et le Mali «partageaient la géographie mais aussi l’histoire, les défis et la quête d’un avenir meilleur». Il a indiqué que les activités de suivi de la mise en œuvre de l’Accord de paix devraient reprendre dès la formation d’un nouveau gouvernement au Mali.
Jeudi, la médiation internationale, conduite par l’Algérie, s’est félicitée de l’engagement des nouvelles autorités de transition à accélérer la mise en œuvre de l’accord d’Alger, et a réitéré son attachement à l’accompagnement des Maliens dans l’étape en cours qu’elle souhaite «apaisée et inclusive».
Sous la présidence de l’ambassade d’Algérie, la médiation internationale s’est réunie, jeudi, pour échanger sur l’évolution de la situation au Mali, notamment sur la mise en œuvre de l’Accord de paix à la lumière des derniers développements qu’a connus le pays.
Par la même occasion, la médiation a exprimé «le besoin de tenir une réunion du Comité de suivi de l’Accord, une fois le nouveau gouvernement de transition formé».
Ont pris part à cette réunion présidée par l’ambassadeur Chebihi, le chef de la Mission des Nations unies (Minusma), Mohamed Saleh Annadif ainsi que certains ambassadeurs et représentants d’organisations internationales, dont la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).
Yanis Gh.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img