21.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Algérie/Italie: Le Président italien en visite au Bastion 23

Le Président italien, Sergio Mattarella, a effectué, hier, une visite au Palais des Raïs-Bastion 23, où il a reçu des explications sur la coopération entre l’Algérie et l’Italie en matière de restauration du patrimoine.

Par Halim N.

Le Président italien a visité les palais et les petites maisons qui forment cet ensemble historique restauré par des experts italiens en 1994.
Dans ce monument historique, classé au patrimoine mondial de l’humanité dans le secteur sauvegardé de La Casbah d’Alger, la directrice des lieux, Faiza Riache, a fait une présentation sur l’histoire du Palais des Raïs et sur les différentes étapes de sa restauration.
Lors d’une cérémonie présidée samedi à Alger par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et son homologue italien, trois accords ont été signés entre les deux pays, dont un dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine culturel.
Seul témoin du prolongement de La Casbah jusqu’à la mer après les modifications urbaines coloniales, le Bastion 23 a été achevé en 1750 après deux siècles de construction et d’évolutions.
Lors de sa sortie dans la capitale, le Président italien, Sergio Mattarella, a également inauguré un square baptisé du nom de Enrico Mattei (1906-1962), ami de la Révolution et symbole de la coopération entre les deux pays.
Le Président italien, Sergio Mattarella, s’est également rendu au Jardin d’essais d’El Hamma.

Algérie-Italie : renforcer les relations bilatérales dans tous les domaines
L’Algérie et l’Italie se sont accordés samedi à consolider davantage leur partenariat «stratégique» et «renforcer» leurs relations de coopération «étroite» dans divers domaines et secteurs, afin de faire face aux défis régionaux auxquels ils se trouvent confrontés, à la faveur de la visite d’Etat en Algérie du président italien, M. Sergio Mattarella.
En effet, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a relevé, à l’issue d’un entretien avec son homologue italien, une «convergence de vues» entre les deux pays sur toutes les questions d’intérêt commun, affirmant que ces relations sont «fortes» et seront «consolidées dans un avenir très proche».
«Nous nous sommes mis d’accord sur tout», a déclaré le président Tebboune, qui a animé conjointement un point de presse avec M. Mattarela, notant une concordance de vues entre l’Algérie et l’Italie en matière de coopération économique, notamment dans le domaine des petites et moyennes entreprises, un tissu industriel faisant la réputation de l’Italie.
Le Président Tebboune a exprimé, à ce propos, son «optimisme» quant à la prochaine réunion du Haut Comité algéro-italien de sortir avec des résultats «positifs».
Il s’est félicité, à cette occasion, des relations d’«amitié fortes et solides» existant entre les deux pays, tout en rappelant que ces relations sont «très anciennes» et se sont renforcées durant la guerre de Libération nationale, sans oublier les aides de l’Italie à l’Algérie lors de la décennie noire, «un des rares pays à nous avoir soutenu durant cette époque», a-t-il fait observer.
Il a également indiqué avoir abordé avec son homologue italien les questions régionales et internationales, relevant une «convergence de vues», notamment sur le dossier libyen.
De son côté, le Président Mattarella a affirmé que «les relations algéro-italiennes sont solides, anciennes et stratégiques, et nous travaillons afin de les renforcer et de les consolider davantage», soulignant que les deux pays veulent élargir la coopération bilatérale à divers domaines, autres que ceux traditionnels.
«Nous voulons également renforcer notre coopération culturelle», a-t-il dit, tout en exprimant son souhait de voir se tenir dans un avenir proche le Haut Comité algéro-italien qui va contribuer à booster la coopération bilatérale.
Le Président italien a fait savoir que les entretiens ont porté également sur les efforts de son pays à amener l’Union européenne à jouer un rôle clé dans le Sud de la Méditerranée, considéré comme une porte sur l’Afrique et où l’Algérie est, a-t-il soutenu, le «point focal».

Trois accords pour booster la coopération bilatérale
A cette occasion, trois accords dans les domaines de l’Education, de la Justice et de la sauvegarde du patrimoine culturel ont été signés par l’Algérie et l’Italie lors d’une cérémonie présidée par le Président Tebboune et son homologue italien Mattarella.
Il s’agit d’un accord d’ouverture d’une école internationale italienne à Alger, signé, côté algérien, par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, et, côté italien, par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Luigi Di Maio.
Un protocole de jumelage entre les Ecoles supérieures de la magistrature d’Algérie et d’Italie a été également signé lors de cette cérémonie par le directeur général de l’Ecole supérieure de la magistrature, Abdelkrim Djadi, et par le président de l’Ecole supérieure italienne de la magistrature, Giorgio Latanzi.
Un accord-cadre a été, enfin, signé entre l’Ecole nationale supérieure de sauvegarde du patrimoine culturel et sa restauration de Tipasa (Alger) et l’Institut central de la restauration de Rome (Italie), respectivement par le directeur de l’Ecole nationale supérieure de sauvegarde du patrimoine culturel et sa restauration, Mohamed Cherif Hamza, et la directrice de l’Institut central de la restauration, Alexandra Marino.
Le président italien s’est, en marge de sa visite d’Etat de deux jours en Algérie, recueilli à la mémoire des martyrs de la glorieuse Révolution.
Le président Mattarella est arrivé samedi à Alger, à la tête d’une importante délégation. Il a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediene par le Président Tebboune.
H. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img