11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Algérie-Italie: Georgia Meloni en visite de deux jours à Alger

L’axe Alger-Rome continue de se renforcer avec la visite de deux jours, depuis hier, de la présidente du Conseil des ministres d’Italie, Georgia Meloni. Cette visite reflète l’excellence des relations entre les deux pays et la volonté de les consolider encore davantage. Ce déplacement «est, en effet, la première visite de Mme Meloni à l’étranger, depuis son arrivée à la tête de l’exécutif italien en octobre dernier, et la troisième visite d’un Premier ministre italien en Algérie en l’espace d’une année. Son prédécesseur, Mario Draghi, s’est rendu en Algérie en avril, puis en juillet 2022». Cette nouvelle dynamique dans les relations entre les deux capitales intervient après la visite d’Etat, en Italie, du président de la République Abdelmadjid Tebboune, en mai 2022, précédée par la visite d’Etat, en Algérie, du Président italien, Sergio Matarella, en novembre 2021. Des visites marquées par une «convergence totale» autour des questions d’intérêt commun, ainsi qu’une détermination à développer la coopération bilatérale «stratégique» entre les deux pays «amis».
Suite à ces déplacements de haut niveau, un nombre important d’accords de coopération ont été signés, ouvrant la voie à l’approfondissement du partenariat stratégique aux plans politique et économique. Cette visite est une occasion pour l’examen de plusieurs dossiers d’intérêt commun et pour consolider davantage le chemin de l’édification d’un véritable partenariat stratégique voulu par les deux chefs d’Etat. Faut-il préciser que les relations historiques entre ces deux pays des rives sud et nord de la Méditerranée ne cessent de s’affermir et s’intensifier. A la mi-octobre 2022, une convention-cadre a été signée entre le ministère de l’Industrie et le groupe automobile italien FIAT, filiale du Groupe Stellantis, pour la réalisation d’un projet de production de véhicules touristiques et utilitaires légers à Oran (Ouest d’Alger). Dans le domaine énergétique, notamment l’approvisionnement de l’Italie en gaz, l’Algérie, considérée comme un «partenaire central» par la partie italienne, s’est engagée à augmenter ses livraisons de gaz à plus de 25 milliards de m3 à la fin de l’année 2022. Aussi, l’année dernière a été marquée par la tenue, en juillet à Alger, du 4e Sommet intergouvernemental algéro-italien, co-présidé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune et l’ex-président du Conseil des ministres italien, Mario Draghi. Il a été sanctionné par la signature de la Déclaration conjointe et de 15 mémorandums d’entente et accords de coopération dans de nombreux domaines.
Il s’agit de mémorandums d’entente dans les domaines de l’artisanat, des industries pharmaceutiques, de l’entrepreneuriat, du développement des investissements, de la prévention et de la lutte contre la corruption, des travaux publics, des starts-up, de la coopération industrielle et énergétique, des énergies renouvelables, du développement social et de la solidarité. Aussi, un accord de coopération dans le domaine de la protection du patrimoine historique et culturel, un protocole de coopération dans le secteur de la Justice et une Déclaration d’intention dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la coopération diplomatique, ont été signés. Parallèlement au Sommet, un Forum d’affaires algéro-italien, co-présidé par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane et Mario Draghi a été organisé et a vu la participation de plus de 500 hommes d’affaires des deux pays.
Massi Salami

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img