11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Alerte et prévention: Surveillance des feux de forêt : prochaine fabrication locale de drones

Dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre les incendies de forêt,
le ministre de l’Intérieur, Brahim Merad, a annoncé le «lancement de la fabrication
et du développement de drones algériens à travers l’initiative lancée par la Délégation nationale aux risques majeurs pour contrer les feux de forêt», précisant que «la production du premier modèle aura lieu en 2023 et sera exploitée dans le suivi, la surveillance,
l’alerte et la prévention».

Par Thinhinane Khouchi

Chaque année durant la période caniculaire, le territoire algérien se heurte à des feux qui ravagent de vastes étendues sauvages et naturelles, provoquant ainsi de lourdes conséquences, en termes de perte de biens et de vies humaines. En vue de faire face à d’éventuels incendies, l’Algérie table sur plusieurs mesures, notamment la réception en décembre prochain du premier bombardier d’eau, en sus de trois autres l’année prochaine d’une capacité de 12 000 litres. Par ailleurs, une autre mesure a été prise pour lutter contre les feux de forêt, à savoir «les drones». En effet, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, a été interrogé, jeudi, lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale, sur les mesures proactives prises pour lutter contre les feux de forêt. Merad a indiqué que «l’acquisition de ces avions bombardiers d’eau permettra aux agents de la Protection civile de lutter contre les feux dans les zones les plus enclavées». Le premier de ces «cracheurs d’eau» sera réceptionné dans les prochains jours. «La réception du premier bombardier d’eau se fera au mois de décembre prochain», a affirmé le ministre devant les députés. «Les trois autres appareils commandés par l’Algérie suivront au courant de l’année 2023», a-t-il ajouté. Brahim Merad a rassuré, dans ce sens, que l’Algérie sera prête l’été prochain pour faire face aux feux de forêt. Par ailleurs, une autre mesure prise par le président de la République sera concrétisée durant l’année prochaine, à savoir l’utilisation de drones pour une meilleure surveillance des feux et des incendies. Le chef de l’État avait ordonné la mise en place de ce système de surveillance. Au moyen d’une caméra thermique à infrarouge, ces drones peuvent détecter des feux quasi invisibles à l’œil nu, des feux de racines qu’on appelle «consumations lentes». Ce qui doit permettre une intervention rapide. A cet effet, le ministre de l’Intérieur, Brahim Merad, a annoncé le lancement du développement de drones algériens à travers l’initiative émise par la Délégation Nationale aux risques majeurs pour contrer les feux de forêt. «Nous allons entamer le développement de drones de fabrication algérienne à travers l’initiative lancée par la Délégation nationale aux risques majeurs», a précisé le ministre, ajoutant que «la sortie du premier modèle se fera en 2023, lequel sera utilisé dans la surveillance, l’alerte et la prévention». Enfin, il est à noter que concernant le bilan des feux de forêt de l’année 2022, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, avait fait état, le 8 novembre, de 28 000 hectares de couverture forestier et d’arbres fruitiers, outre des pertes de la faune, révélant qu’une enveloppe de 1,5 milliard DA a été consacrée à l’indemnisation des sinistrés au niveau de 33 wilayas touchées par les feux.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img