21.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Aïn Defla: Plusieurs secteurs mobilisés pour la réussite des examens de fin d’année

Toutes les conditions «sont réunies» pour la bonne tenue des examens de fin d’année à Aïn Defla, a affirmé la Direction de l’éducation, signalant que pour la réussite de ce rendez-vous, plusieurs secteurs ont été mobilisés.

Par Amar F.

«Contrairement à ce que d’aucuns pensent, ce n’est pas la Direction de l’éducation qui, à elle seule, s’attelle à la préparation des examens de fin d’année, mais d’autres parties à l’image, notamment, de la Santé, les Transports, la Protection civile, les ressources en eau, Sonelgaz, outre bien évidemment les services de sécurité, y prennent part», a précisé le directeur local de l’Education, Méziane Mourad, au cours d’un point de presse consacré à ce sujet.
Il a, dans ce contexte, fait état d’une réunion technique supervisée dimanche par le wali de Aïn Defla, Embarek El Bar, au cours de laquelle l’accent a été mis sur les derniers préparatifs inhérents aux examens de fin d’année.
Des consignes ont été données pour que le transport, la restauration, la couverture médicale, dont la collaboration des psychologues, soient au rendez-vous, a-t-il fait savoir.
L’accent a été également mis sur la nécessité du suivi, sur le terrain, des différentes préparations, et la programmation de visites d’inspection à tous les centres d’examen et de correction, afin de remédier aux carences, le cas échéant. «L’examen de cinquième étant supprimé, nous nous attelons désormais à la bonne préparation du déroulement des examens du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du baccalauréat, en mobilisant tous les moyens humains et matériels à même d’en assurer la réussite», a-t-il dit. Ainsi, concernant l’examen du BEM, qui aura lieu du 6 au 8 juin, 16 278 candidats sont recensés dans la wilaya, encadrés par un personnel de 3 796 fonctionnaires. Ils subiront les épreuves dans 56 centres d’examen réquisitionnés à cet effet. De cet effectif dont 100 sont des candidats libres, 55 % sont des filles et 45 % des garçons. En outre, 427 candidats passeront l’épreuve de langue amazighe. L’examen du baccalauréat qui débutera quatre jours après celui du BEM, soit du 12 au 16 juin, se déroulera dans 40 centres d’examen où seront reçus les 13 495 candidats inscrits, dont 59 % sont des filles et 41 % des garçons. Au total, quatre centres d’examen, soit deux par palier, ont été retenus pour l’opération de correction, qui débutera juste après la fin de chaque examen, a-t-on encore fait savoir. Le conférencier a, d’autre part, noté la reconduction du protocole sanitaire anti-Covid-19 en dépit du fait que l’épidémie ait été maîtrisée, informant que les établissements scolaires seront désinfectés avant le jour «J» pour accueillir les élèves «dans les meilleures conditions possibles». L’autre remarque importante sur laquelle le premier responsable du secteur de l’Education a mis l’accent concerne les sujets des examens qui se «limiteront aux cours dispensés au niveau des établissements scolaire», comme assuré par le ministre de l’Education nationale.
A. F.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img