19.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Aïn Defla: Opérations chirurgicales au profit de 130 enfants de familles défavorisées

Au total, 130 enfants issus de milieux défavorisés de la wilaya de Aïn Defla ont subi, depuis jeudi dernier, des opérations chirurgicales dans nombre de spécialités au niveau de l’hôpital de Sidi Bouabida (commune d’El Attaf), a-t-on appris auprès de la direction de cet établissement de santé publique.
Initiée par l’association caritative «Les amis du malade» d’El Attaf, en coordination avec l’hôpital de Sidi Bouabida, cette opération, menée sous le signe «la miséricorde pour nos enfants», a été organisée dans le cadre des «Journées chirurgicales infantiles» tenues trois jours durant au niveau de cette structure de santé, a précisé le directeur de l’établissement, Belkheir Retimi.
Signalant que cette opération a profité, notamment, aux malades de familles défavorisées des régions de Zeddine et Tachta, il a précisé qu’elle vise, entre autres objectifs, «l’ancrage des valeurs de solidarité et de cohésion sociale ainsi que la consolidation de l’esprit humanitaire». Les interventions chirurgicales réalisées ont touché 58 enfants dans la spécialité oto-rhino-laryngologie (ORL), notamment les végétations et les amygdales, ainsi que 72 autres dans diverses autres spécialités, à l’image des hernies inguinales et ombilicales, a indiqué le responsable du service des urgences médico-chirurgicales au sein de la même structure hospitalière, Dr Mohamed Khedim. Il a fait savoir que les malades opérés ont été auscultés au cours de sorties sur terrain réalisées récemment par l’association à caractère caritatif et humanitaire «Les amis du malade».
Au total, 4 chirurgiens des hôpitaux d’El Bayadh, Chlef et Blida ont pris part à cette opération, auxquels s’ajoutent 8 paramédicaux ainsi que des médecins anesthésistes, réanimateurs et généralistes de l’hôpital de Sidi Bouabida, a-t-il souligné.
La période choisie pour le lancement de ces opérations n’est pas «fortuite», intervenant à la fin de l’année scolaire afin de «ne pas perturber la scolarité des enfants», a-t-il fait remarquer. En sus des actes chirurgicaux, des conseils ont été prodigués aux parents au sujet de la période post-opératoire. «Comme il est de coutume après chaque acte chirurgical, quelques jours seront nécessaires avant que les enfants opérés ne puissent reprendre leurs activités et leurs repas habituels», a-t-il insisté. La cellule de la formation continue au sein de l’hôpital de Sidi Bouabida réfléchit au lancement d’autres initiatives à l’adresse des patients adultes des régions déshéritées dans un «proche» avenir, a indiqué le Dr Khedim.
Karim T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img