12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Aïmene Benabderrahmane reçu par le président chinois à Riyad: «Le renforcement des relations sino-arabes contribuera à un monde multilatéral»

Le renforcement des relations stratégiques entre le Monde arabe et la Chine contribuera à l’émergence d’un monde multilatéral, loin des politiques individuelles et des visées d’hégémonie, a affirmé, à Riyad, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane.

Par Meriem Benchaouia

«Dans un contexte marqué par la polarisation de l’ordre mondial et l’incapacité de l’ONU à résoudre les conflits dans notre région et dans le monde, le renforcement des relations stratégiques entre le Monde arabe et la Chine contribuera à l’émergence d’un monde multilatéral, loin des politiques individuelles et des visées d’hégémonie», a précisé le Premier ministre dans une allocution prononcée lors de sa participation en tant que représentant du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, au 1er Sommet sino-arabe de coopération et de développement. «Notre réunion aujourd’hui nous incite à faire une rétrospective des liens entre les civilisations arabe et chinoise, profondément ancrés dans l’histoire et des relations entre les deux parties remontant à plus de 2 000 ans, via la route de la soie par voies terrestre et maritime, empreints des valeurs de paix, d’ouverture, de tolérance et d’entraide», a-t-il indiqué. L’histoire contemporaine des deux parties témoigne de «la pérennité de ce legs historique privilégié à travers les différentes étapes de la coopération et de la solidarité entre les deux parties», a-t-il rappelé, soulignant que la Chine «n’a jamais hésité à apporter son soutien à la question palestinienne et aux mouvements de libération dans les pays arabes, de même que les pays arabes n’ont jamais manqué d’appuyer le principe de l’Unicité de la Chine et le rétablissement de son siège légitime à l’ONU». Cette rencontre «est un nouveau rendez-vous avec l’histoire en vue de poursuivre l’approfondissement de la coopération bilatérale qui a connu, ces dernières années, un bond qualitatif, avec des échanges commerciaux et des investissements communs ayant atteint des niveaux records, érigeant ainsi la Chine en premier partenaire commercial des pays arabes qui sont, à leur tour, le septième partenaire commercial de la Chine et son premier fournisseur en pétrole brut», a-t-il ajouté. Ce partenariat, a-t-il dit, «a atteint une nouvelle phase, en instituant le ‘’Forum sur la coopération sino-arabe’’ en 2004, comme cadre global de la coopération collective, appuyé par des mécanismes politiques et socio-économiques, suivi ensuite par l’adhésion des pays arabes à l’Initiative chinoise ‘’la Ceinture et la Route’’ et à ses projets». Et d’ajouter : «Nous affirmons notre soutien à cette initiative qui s’appuie sur les programmes de développement dans les domaines des infrastructures de base, des communications et de l’énergie, ce qui est à même de créer une interconnexion entre nos économies et de conférer davantage de souplesse et de flexibilité à nos échanges commerciaux et construire un espace plus large pour nos investissements communs». Au niveau bilatéral, le Premier ministre a affirmé que l’Algérie et la Chine étaient liées par «des relations historiques et stratégiques, remontant à la guerre de Libération algérienne, la Chine étant le premier pays non arabe à avoir reconnu le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) en 1958». «Les deux pays ont également des positions convergentes sur de nombreuses questions d’intérêt commun, et apportent leur soutien mutuel à leurs intérêts fondamentaux». Dans ce contexte, il a indiqué que le processus de coopération entre les deux pays «a abouti à la signature de la Déclaration d’établissement de relations de partenariat stratégique global en 2014, ainsi que l’adoption du 2e Plan quinquennal de coopération stratégique globale (2022-2026), ainsi que la signature au cours de ces derniers jours, du ‘’Plan exécutif pour la concrétisation conjointe de l’Initiative de la Ceinture et de la Route’’ à laquelle l’Algérie a adhéré en 2018, et le Plan triennal 2022-2024 de coopération dans des domaines stratégiques». «La signature de ces documents à seulement quelques jours de la tenue de notre Sommet reflète la volonté commune de l’Algérie et de la Chine de renforcer la coopération globale et fructueuse entre le Monde arabe et la République populaire de Chine», a-t-il indiqué.

Le Premier ministre s’entretient avec Xi Jinping
Aïmene Benabderrahmane a été reçu, vendredi, par le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre. A l’entame de la rencontre, le président chinois «a hautement salué les relations historiques de solidarité et de coopération entre les deux pays, se félicitant du niveau atteint par la coopération bilatérale dans le cadre du partenariat stratégique algéro-chinois, signé par les deux parties en 2014», a ajouté la même source. Il a également affirmé «la pleine volonté de son pays d’approfondir et de diversifier ce partenariat pour y inclure de nouveaux domaines, outre l’importante coopération existante dans les secteurs des infrastructures, de l’énergie, des mines, de l’exploitation minière et d’autres formes de coopération fructueuse auxquelles les deux parties sont attachées». A cette occasion, le président chinois a également salué «le rôle de l’Algérie dans la région et réaffirmé le soutien de la Chine à ses démarches visant à instaurer la stabilité et à promouvoir le développement sur la base de sa conviction de la clairvoyance algérienne et de la convergence des vues des deux pays». M. Xi Jinping a chargé le Premier ministre de transmettre «ses salutations sincères au Président Tebboune, ainsi que ses félicitations pour la réussite du Sommet arabe et d’avoir présidé avec brio le Conseil de la Ligue arabe au niveau du Sommet», outre «sa volonté de le rencontrer en Chine, en vue de poursuivre le renforcement du partenariat stratégique entre les deux pays», selon le communiqué. M. Benabderrahmane a, de son côté, transmis «les salutations du Président Tebboune au président chinois, ainsi que ses sincères félicitations pour sa réélection à la tête du Parti communiste chinois (PCC) pour un troisième mandat, ce qui dénote du succès de ses politiques et le soutien dont elles jouissent, en sus du succès du Sommet sino-arabe et sa détermination personnelle à hisser les relations algéro-chinoises aux plus hauts niveaux». «L’Algérie partage avec la Chine une histoire commune riche en positions de solidarité, ce qui constitue une base solide à même de concrétiser la volonté des dirigeants des deux pays d’approfondir le partenariat stratégique et servir les objectifs du développement socio-économique dans les deux pays», a-t-il affirmé. Lors de cette rencontre, les deux parties ont salué le Sommet sino-arabe, exprimant leur détermination à employer cet espace de coopération au service des intérêts des deux parties, en sus d’échanger le soutien concernant les questions importantes pour les deux parties, a conclu le communiqué.
M. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img