18.9 C
Alger
mercredi 29 juin 2022

Aïmene Benabderrahmane lance la production du vaccin anti-covid: L’Algérie relève le défi

L’Algérie relève le défi en lançant la production du vaccin chinois anti-covid sorti des lignes de production du groupe pharmaceutique de Constantine Saidal. «La production du vaccin anti-Covid-19 représente la première graine de l’Algérie nouvelle», a considéré le Premier ministre.

Par Louisa Ait Ramdane

L’Algérie produit son premier vaccin contre le coronavirus. Le groupe pharmaceutique public Saidal de Constantine a entamé, dès hier, la production du vaccin CoronaVac. Le lancement officiel de la première usine nationale dédiée à la production dudit vaccin est effectué hier par le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane. Il s’agit «d’un exploit d’envergure, dont nous sommes fiers», s’est félicité le ministre de cette grande première. «Cette réalisation qui est pour nous un motif de fierté nationale nous permettra d’assurer notre autosuffisance et notre sécurité sanitaire», a-t-il ajouté, soulignant que l’objectif est d’attein-dre une couverture de 75% des besoins de l’Algérie en matière de médicaments génériques afin de réduire la facture des importations qui est de 2 milliards de dollars annuellement.
S’agissant de la capacité de l’usine, Benabderahmane a précisé que la production pour le mois d’octobre sera de 1 million de doses avec une montée en cadence pour atteindre l’objectif de 6 millions en fin d’année. L’usine de Constantine produira jusqu’à 65 millions de doses, de quoi couvrir largement les besoins de l’Algérien et pourquoi pas envisager l’exportation vers les pays d’Afrique. Le Premier ministre n’a pas manqué d’évoquer la nécessité de «la maîtrise des techniques et les technologies que requiert ce projet». «La fabrication du vaccin, qui implique des techniques de conditionnement, nécessite une maîtrise technologique et biotechnologique de haut niveau», a-t-il dit. Il a déclaré à ce sujet, que «l’Algérie possède les cadres et les compétences nécessaires pour relever le défi de l’indépendance économique» citant en exemple l’entreprise Cosider qui «fait des prouesses» en matière de projets de développement. Selon Aïmene Benabderrahmane, «certains estiment que cette production n’est autre qu’une transformation de le matière première. Or, cette même transformation requiert une maîtrise technique et technologique très avancée», a précisé le Premier ministre. Il a tenu à assurer que «L’Algérie restera sur cette lancée et ambitionne de réaliser d’autres projets du genre», d’autant que, a-t-il ajouté, «les cadres algériens ont fait montre d’une parfaite maîtrise technologique et biotechnologique».
Pour rappel, l’usine de production Saidal de Constantine produira 1 million de doses de vaccin anti-Covid-19 dans le courant du mois d’octobre, 2 millions de doses en novembre et plus de 5,3 millions de doses à partir de janvier 2022. La capacité de production de cette unité est de 320 000 doses par jour avec une moyenne de 8 h de travail, soit une production de 8 millions de doses par mois, 96 millions de doses par an et 200 millions de doses suivant le système de travail par équipe.

Mise en service de l’extension du tramway de Constantine
Une nouvelle ligne de 3,5 km du tramway de la ville de Constantine a été mise en service hier, en présence du premier ministre, Aïmene Benabderrahmane. Cette ligne s’étend de la station Kadri Brahim, située à l’entrée de la circonscription administrative Ali Mendjeli jusqu’à l’université Abdelhamid Mehri Constantine -2, au niveau du même pôle urbain, sur une distance de 3,6 km. «L’entreprise Cosider a les capacités d’investir les marchés extérieurs à la faveur d’un effectif s’élevant à 40 000 travailleurs et 2 000 ingénieurs, dont l’expérience a bénéficié à l’Entreprise Métro d’Alger et Setram» a indiqué le Premier ministre à l’occasion.
L’extension de la ligne du tramway de Constantine, dont les travaux ont été entamés en 2017 par le consortium Cosider et Alstom, a été divisée en deux tranches. La première s’étend de la station de la cité Zoughi Slimane jusqu’à l’entrée de la circonscription administrative Ali Mendjeli sur une distance de 6,9 km, tandis que la seconde relie l’entrée d’Ali Mendjeli (boulevard de l’ALN) à l’université Constantine – 2 sur 3,6 km.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img