19.9 C
Alger
lundi 27 mai 2024

Aïd El-Fitr 2021 à Béjaïa: Une fête célébrée dans une bonne ambiance

Après un mois de jeûne caractérisé par un climat en majorité très clément et une multitude d’opérations de solidarité envers les nécessiteux, les Béjaouis ont accueilli avant-hier et hier l’Aïd El-Fitr dans des conditions très favorables et une ambiance bon enfant. Les deux jours de l’Aïd se sont caractérisés par les échanges de visites familiales dès la fin de la prière de l’Aïd comme le veut la tradition, puis la remise de cadeaux aux enfants et le recueillement pour certains sur les tombes de leurs proches.
Sur le plan de l’approvisionnement en produits alimentaires, tout était disponible.
La majorité des entreprises et commerces réquisitionnés par la direction du commerce, soit 1 033 au total, pour assurer l’approvisionnent des citoyens en produits alimentaires de base durant les deux jours de l’Aïd, étaient ouverts. Les prix étaient légèrement en baisse par rapport au mois de ramadhan.
Cependant, ils restent quad-même très élevés par rapport au pouvoir d’achat des citoyens, surtout les fruits.
Le melon est cédé à150 DA le kilo, la banane à 260 DA, la pastèque entre 80 et 120 DA, la fraise à 350 DA, les oranges à plus de 300 DA le kilo et la pomme est toujours intouchable.
Les prix de certains légumes restent toujours élevés comme la pomme de terre. On a observé un manque de pain, parfois de lait en sachet dans certaines régions, de transport inter-wilaya et interurbain vers certaines régions durant les premier et le deuxième jours de l’Aïd. Le transport interurbain dans la vallée de la Soummam était disponible.
L’entreprise de transport urbain de Béjaïa (Etube) a initié un programme de transport, mobilisant au moins 24 bus. Les mesures barrières contre la pandémie de coronavirus sont relativement observées.
Le relâchement est plus fréquent chez les jeunes que les personnes âgées, alors que la campagne de vaccination se poursuit toujours et la sensibilisation à ce propos est limitée.
Côté solidarité, plusieurs actions ont été menées la veille de l’Aïd et durant la fête, avec la distribution de couffins alimentaires et articles vestimentaires en faveur des démunis et des visites aux services de pédiatrie des hôpitaux.
C’était le cas à Tamokra, où les villageois ont organisé une offrande qui s’est cristallisée par le sacrifice de plusieurs veaux et la distribution, mardi dernier, de parts viande à tous les villageois. Une opération sociale visant la consolidation des liens de fraternité, d’entraide et le rapprochement des citoyens.
L’association «La voix de l’enfant de Béjaïa» a organisé, dans le cadre de la campagne «Basmat El Aïd », la distribution, mercredi dernier, de couffins alimentaires à une dizaine de familles nécessiteuses.
Pour sa part, la direction de l’action sociale a remis, à travers ces cellules de proximité, quelque 300 couffins alimentaires à des familles nécessiteuses, dans le cadre de la deuxième partie de son programme initié depuis le début du ramadhan. Elle a également distribué, lundi dernier, 900 costumes à des enfants orphelins et issus des familles socialement dans le besoin.
Quelques jours avant, plus de 655 familles démunies avaient également bénéficié de kits alimentaires suite à une caravane organisée par la DAS et le Croissant-Rouge. Au moins 29 enfants ont bénéficié de tenues vestimentaires de l’Aïd à Béni Maâouche. Une offrande a été concrétisée mercredi dernier par la communauté du village Bouadni, commune de Semaoune, par le sacrifice de plusieurs têtes de veau à l’occasion de la fête de l’Aïd El-Fitr. Plus d’une centaine de familles se sont vu attribuer des parts de viande.
Plusieurs conseils ou bureau caritatifs et de bienfaisance relevant des mosquées de la ville de Béjaïa et autres communes de la wilaya ont également initié des actions de solidarité envers les démunis : circoncision et distribution d’articles vestimentaires et de couffins alimentaires.
Par ailleurs, on peut noter qu’une nouvelle manifestation de protestation a été organisée par le mouvement populaire dans la ville de Béjaïa, comme chaque vendredi.
Les manifestants qui ont pris part à la marche ont réaffirmé leur attachement aux revendications initiales consistant en le changement du régime politique, le respect des libertés individuelles et collectives, l’instauration d’un régime démocratique et social, la libération des détenus d’opinion.
Notons qu’un accident de la route, survenu la veille de l’Aïd à quelques centaines de mètres au sud de la commune de Oued-Ghir, a occasionné des blessures à quatre personnes.
Hocine Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img