32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Ahmed Zeghdar : Les ressources du secteur industriel «permettent de se passer d’une grande partie des revenus des hydrocarbures»

L’Algérie dispose de ressources industrielles lui permettant de «se passer d’une grande partie des revenus des hydrocarbures», a déclaré, mardi à Tipasa, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar.
Présent à l’Unité de développement des équipements solaires (UDES) de Bou Ismail pour assister à la présentation de modèles de chauffe-eau solaires de fabrication algérienne, le ministre a souligné que «l’Algérie dispose de ressources dans le secteur industriel pouvant remplacer une grande partie des revenus des hydrocarbures».
Il a réitéré, à l’occasion, la détermination de son département ministériel à «lever tous les obstacles rencontrés par les investisseurs dans des domaines stratégiques, tels que l’énergie, une des plus importantes composantes de la sécurité nationale», a-t-il dit.
Le ministre a également souligné le souci de son secteur d’œuvrer à satisfaire la totalité des revendications des opérateurs et à aplanir les obstacles rencontrés par les investissements en vue de créer de la richesse.
M. Zeghdar a lancé, à l’occasion, un appel aux entreprises industrielles nationales privées et publiques, à «investir dans le secteur des industries propres, au travers, entre autres, la production de batteries de véhicules électriques».
Il a souligné l’impératif d’un «travail collectif entre les entreprises industrielles, notamment dans le domaine de la recherche et du développement et du partage des coûts de fabrication, en vue constituer des blocs compétitifs qui permettront à l’Algérie de retrouver son leadership industriel, qu’elle avait connu durant plusieurs décennies», a indiqué M. Zeghdar.
Le ministre de l’Industrie a réitéré l’engagement de son secteur à «assurer un climat favorable au développement et à l’essor de la filière des énergies renouvelables, à travers l’orientation des investissements futurs vers ce domaine, avant de louer le travail accompli par les entreprises qui ont réalisé les modèles de chauffe-eau solaires, une performance qui intervient au lendemain de la conférence nationale sur la relance économique», a-t-il observé. «Il est impératif de mobiliser les acteurs dans une vision stratégique du secteur industriel, requérant l’activation de regroupements des industriels et des opérateurs nationaux, dans des groupes et programmes», a recommandé le ministre. Cette démarche vise, a souligné le ministre, à «consacrer une meilleure complémentarité entre eux, en coordination avec certaines structures mises en place par l’Etat, à l’image de l’Unité de développement des équipements solaires (UDES), un établissement sur lequel beaucoup d’espoirs sont fondés pour réussir la transition vers les énergies renouvelables, dans le cadre d’un développement durable garant d’une répartition équitable des richesses entre les générations et permettant d’effectuer un saut qualitatif pour
l’économie nationale».
Cette initiative portant présentation de modèles de chauffe-eau solaires de fabrication algérienne, s’inscrit dans le cadre d’un projet lancé par le ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, en coordination avec le ministère de l’Industrie, au titre d’une vision commune, à laquelle ont adhéré des industriels, pour permettre la production de chauffe-eau solaires, avec un taux d’intégration estimé à 95 %, entrés mardi en phase de tests à l’UDES de Bou Ismail.
Khelil N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img