20.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Agroalimentaire: L’Algérie a besoin de plus d’unités industrielles manufacturières

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a affirmé depuis Souk Ahras, que l’Algérie avait besoin de «plus d’unités industrielles manufacturières en agroalimentaire, particulièrement pour la branche fruits». Inspectant une exploitation agricole spécialisée dans la production de la pomme et qui s’étend sur une superficie de 9 hectares dans la commune de Bir Bouhaouch au 2e et dernier jour de la visite de travail et d’inspection dans cette wilaya, le ministre a indiqué que «si la réflexion, dans une première étape, était pour la réalisation d’une bonne production, elle doit être suivie, en seconde étape, par une autre réflexion à réaliser une unité de transformation», soulignant que ce projet était d’une grande importance, d’autant qu’il est soumis à un suivi technique avec des procédés modernes. M. Henni a rappelé que beaucoup de producteurs de certaines catégories de fruits, notamment les agrumes dans les wilayas du Centre et de l’Ouest du pays, qu’il a rencontrés, prévoient un excédent de la production au cours des quelques prochaines années, affirmant que l’industrie agroalimentaire de transformation est «le seul débouché pour la commercialisation de ces fruits qui ne sont pas commercialisés pour la consommation directe». Pour le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, les investisseurs, en vue d’assurer la continuité de leur activité dans la filière des arbres fruitiers, notamment les agrumes, doivent focaliser sur l’opération de transformation et de la production des matières premières utilisées dans la production du jus ou du «double concentré», qui est la matière actuellement importée, ajoutant que sa fabrication locale est plus sûre pour la santé du consommateur, en sus d’autres avantages, à savoir assurer des postes d’emploi et diversifier l’économie nationale. Inspectant la nouvelle zone industrielle qui s’étend sur une superficie de 34 hectares et regroupe 85 parcelles de terrain dans la commune de Oued Kéberit, M. Henni a salué l’initiative des autorités locales de prioriser les activités liées à l’industrie manufacturière au profit des jeunes investisseurs, affirmant que cette industrie permettra de diversifier la production tout en préservant l’aspect agricole de cette wilaya connue pour ses productions céréalière et laitière. Le ministre s’est rendu, par la suite, dans une unité spécialisée dans la production d’épices, relevant du secteur privé, à M’daourouch, avant de tenir, au terme de sa visite de deux jours à Souk Ahras, une conférence de presse au siège de la wilaya, lors de laquelle il a relevé l’intérêt particulier qu’accorde l’Etat aux jeunes investisseurs souhaitant se lancer dans l’agriculture, afin de leur permettre de réaliser leurs aspirations et concrétiser leurs projets.
Samia Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img