32.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Agriculture: La création du Haut conseil donnera un nouveau souffle au secteur

Le secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (Unpa), Mohamed Alioui, a appelé, dimanche à Alger, à concrétiser la création du Haut conseil de l’agriculture, une instance qui permettra de mettre un terme à la bureaucratie et de donner un nouveau souffle au secteur agricole.

Par Samia Y.

Ce dispositif permettra d’aplanir les difficultés, notamment administratives, auxquelles font face les agriculteurs, particulièrement les jeunes, pour les encourager à investir dans divers domaines agricoles, a déclaré M. Alioui dans son allocution, lors des travaux du 9e congrès de l’Union, auquel ont pris part les ministres de l’Agriculture et du Développement rural et des Moudjahidine et des Ayants droit.
Le SG de l’Unpa a appelé à améliorer la situation sociale des agriculteurs, ajoutant que l’Union veillera à améliorer les conditions sociales de l’agriculteur pour l’encourager à produire davantage.
Concernant le foncier agricole, M. Alioui a appelé à contrôler l’octroi des terres agricoles, soulignant la nécessité d’assurer les moyens de production à l’agriculteur.
Aujourd’hui, le secteur agricole a réalisé un saut qualitatif dans plusieurs domaines, particulièrement en matière de commercialisation des produits agricoles à l’étranger, a-t-il dit.
Pour sa part, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a salué le rôle «éminent» de l’Unpa qui veille à développer le monde agricole et rural. Il a rappelé, dans ce sens, les principales instructions du président de la République portant rationalisation des importations pour contribuer à l’équilibre de la balance agricole et œuvrer à la réduction de la facture d’importation.
M. Henni a rappelé également les instructions présidentielles mettant l’accent sur l’importance d’augmenter les surfaces irriguées et sur l’exploitation idoine et la protection des terres agricoles.
Dans son allocution, le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laïd Rebiga, a estimé que l’Union nationale des paysans algériens (Unpa) représente aujourd’hui «un maillon important» dans l’édification d’une économie nationale plus «diversifiée», étant donné que le secteur est la source pour l’amélioration de la sécurité alimentaire du pays.
Le ministre a également valorisé «le rôle pionnier» joué par le fellah durant la guerre de Libération nationale, affirmant que «l’histoire des enfants d’Algérie parmi les agriculteurs est étroitement liée à la lutte de Libération nationale», ajoutant que «le fellah a été aux premiers rangs de la résistance populaire, en soutenant et en se sacrifiant pour le mouvement national».
Les travaux du congrès se sont déroulés en présence du président du Haut conseil islamique (HCI), de représentants des différentes organisations agricoles et commerciales et de syndicats nationaux des agriculteurs et des délégués de l’Unpa de différentes wilayas du pays.
Lors des travaux du 1er jour de ce congrès, les interventions des délégués de wilaya ont été écoutées. Il a été procédé à la formation de la Commission de validation de la qualité de membre, à l’adoption de ses travaux, à la formation de la Commission du statut et à son adoption et à la formation de la Commission du programme d’action de l’Unpa et à son adoption.
Les délégués de wilaya devaient élire, hier, les membres du Conseil national, lors du 2e jour des travaux de ce congrès, qui devait connaître également l’élection du secrétariat général de l’Union.
Créée en 1971, l’Unpa a contribué à la création de plusieurs unions agricoles régionales et internationales.
S. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img