14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

Agriculture à Mostaganem La campagne des labours-semailles lancée

C’est au niveau de la daira de Mesra, dans les champs de la localité de Blad Touahria, que la saison des labours-semailles a été lancée le 10 octobre par le wali de la wilaya. Accompagné du président de l’APW et des autorités civiles et militaires, Aïssa Boulahya a donné le coup d’envoi de la saison de la culture du blé sur les superficies réservées à la céréaliculture. L’autorité de la wilaya vise à promouvoir cette filière conformément aux orientations stratégiques du gouvernement qui ambitionne, par des mesures adéquates, à augmenter la production des produits céréaliers et réduire, à la fois, la facture des importations qui reste jusqu’à présent assez élevée. En effet, lors des réunions de préparation de la saison labours- semailles, le chef de l’exécutif a mis l’accent sur fourniture de tous les moyens indispensables à la réussite de l’opération, notamment la mise à disposition de semences et des engrais et la facilitation des procédures afin de bénéficier des crédits saisonniers, du matériel agricole et autres. Avant le coup d’envoi, un exposé du secteur agricole a été présenté à la délégation. Dans son exposé, le directeur des services agricoles a indiqué que 25 450 hectares sont programmés pour le lancement de la campagne à travers la wilaya de Mostaganem. Suite à cela, le wali a donné des orientations quant à la nécessité d’œuvrer avec les professionnels pour valoriser la production de blé et d’orge à l’hectare, tel que souhaité par les pouvoirs centraux. Il assurera que dans le cas où des parcelles n’arrivent pas à la production optimale à l’hectare, il serait opportun de s’orienter vers la culture des légumes secs. Aïssa Boulahya, soucieux du développement du secteur, a souhaité que les superficies forestières non peuplées soient aussi intégrées pour la culture des fruits secs tels que le caroubier, l’olivier et le figuier. Selon lui, cela valoriserait le secteur et créerait sans doute des richesses inespérées. A cet effet, il a recommandé une étude commune entre le secteur agricole et la Conservation des forêts. Pour les espaces abandonnés des forêts, il a exigé leur mise en adjudication pour les concéder en espaces récréatifs. A cette occasion, il a attiré l’attention des responsables présents que l’électrification des exploitations agricoles est en deçà des objectifs arrêtés et qu’il faut impérativement la relancer. Néanmoins, le wali a fait une remarque pertinente relative à
l’uniformité des chiffres, soit ceux de la production, soit ceux des superficies exploitées dans la wilaya. La normalisation des chiffres est capitale pour le développement des secteurs économiques.
Lotfi Abdelmadjid

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img