21.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Agression sioniste contre: Ghaza L’UNRWA craint des épidémies à cause de la hausse des températures

L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a averti, samedi, que la hausse des températures augmente le risque d’épidémies dans la bande de Ghaza, au milieu de la guerre génocidaire sioniste qui se poursuit depuis le 7 octobre 2023. Le directeur adjoint de l’agence onusienne, Scott Anderson, a déclaré à cet effet qu’il était «nécessaire d’agir pour garder les moustiques et les mouches sous contrôle, éliminer les déchets et améliorer le système d’eau et le système sanitaire dans son ensemble». «Les gens tentent quotidiennement de trouver de l’eau et de la nourriture et maintenant également de l’ombre», a-t-il déclaré. Selon les organisations, «l’infrastructure de santé dans l’enclave palestinienne est complètement en ruine, ce qui implique que les maladies chroniques ne peuvent plus être prises en charge correctement». Aussi, l’accès à la nourriture est également dramatique, les personnes cuisinent sur des feux fabriqués par elles-mêmes, causant des émanations de gaz nocifs. Le chef du bureau des médias, Salama Marouf, a expliqué que «pour cuisiner, les Palestiniens de Ghaza allument des feux en utilisant des matériaux plastiques et chimiques émettant des gaz toxiques, ce qui entraîne des centaines de cas de maladies respiratoires».
Une fosse commune découverte à Khan-Younès
Les services d’urgence palestiniens ont découvert une fosse commune dans la zone du complexe médical Nacer, à Khan-Younès, contenant les dépouilles de 50 personnes tombées en martyrs dans l’agression sioniste contre la bande de Ghaza. Selon des informations rapportées par des médias palestiniens, les opérations de recherche de corps se poursuivront à Khan-Younès dans les jours à venir, car «il reste encore beaucoup de martyrs dans cette zone». Presque toute la ville est actuellement en ruine après plusieurs mois de bombardements des forces sionistes.
Le bilan s’alourdit à 34 097 martyrs
Le bilan de l’agression génocidaire sioniste contre la bande de Ghaza s’est alourdi à 34 097 martyrs et 76 980 blessés depuis le 7 octobre dernier, ont indiqué, hier, les autorités palestiniennes de la Santé. Selon la même source, l’armée d’occupation sioniste a commis 5 massacres au cours des dernières 24 heures dans la bande de Ghaza, faisant 48 martyrs et 79 blessés. Les autorités palestiniennes de la Santé ont également indiqué qu’un certain nombre de victimes palestiniennes se trouvent encore sous les décombres et sur les routes, et que les forces de l’occupation empêchent les ambulances et les équipes de la Protection civile de leur porter secours. Depuis le 7 octobre 2023, l’armée sioniste mène une agression sauvage contre l’enclave palestinienne qui a entraîné des destructions massives d’infrastructures, en plus d’une catastrophe humanitaire sans précédent.
Meriem B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img