16.9 C
Alger
dimanche 21 avril 2024

Agence nationale des secteurs sauvegardés : 27 secteurs sauvegardés au niveau national

L’Agence nationale des secteurs sauvegardés (Anss) veille à la préservation du caractère patrimonial du secteur sauvegardé et à la mise en œuvre du Plan permanent de sauvegarde et de mise en valeur des secteurs sauvegardés (PPSMVSS) à travers 27 secteurs établis et délimités au niveau national en vue de la protection, la restauration, la réhabilitation et la mise en valeur de leur caractère historique, urbanistique, architectural et esthétique.
A ce propos, la directrice de l’ANSS, Mme Karima Sadki, a rappelé que les secteurs sauvegardés «sont des ensembles immobiliers urbains ou ruraux habités, présentant un intérêt historique ou artistique justifiant leur protection et réhabilitation», rappelant l’établissement et la délimitation de 25 secteurs sauvegardés en vertu de décrets exécutifs publiés au Journal officiel, dont trois en février dernier. Il s’agit de trois Ksour dans la wilaya de Djanet (El Mihan, Zellouar et Adjahil), a-t-elle précisé, ajoutant que les décrets exécutifs relatifs à la Vieille ville de Miliana (Aïn Defla) et de la Kalaa de Beni Rached (Relizane), classées secteurs sauvegardés fin décembre 2020, devront être publiés prochainement.
Evoquant, dans le même sens, l’adoption depuis 2012 de plans permanents de sauvegarde et de mise en valeur des secteurs sauvegardés de La Casbah d’Alger, de la Vieille ville de Constantine, de la Casbah de Dellys (Boumerdès) et la Vieille ville de Nedroma (Tlemcen), Mme Sadki a fait état de la promulgation à venir de décrets exécutifs portant plans permanents de sauvegarde et de mise en valeur des secteurs sauvegardés situés dans les Vieilles villes de Mila, Ténès et Laghouat.
Le PPSMVSS représente un document d’urbanisme qui se substitue au Plan d’occupation des sols (POS), et partant, tous les travaux liés à la restauration et l’aménagement intérieur et extérieur de biens immobiliers situés dans le secteur sauvegardé sont soumis à l’autorisation de l’Agence.
S’agissant des missions de l’Agence en matière de mise en œuvre du PPSMVSS, Mme Sadki a cité «l’accompagnement technique des services de la wilaya en charge du dossier de La Casbah», déplorant «des travaux non autorisés et non conformes entrepris par des citoyens au niveau d’anciennes bâtisses et des maisonnettes (douirette)».
Dans de tels cas, le rôle de l’Agence se limite au signalement aux autorités locales compétentes (wilaya et commune de La Casbah), a-t-elle ajouté.
Par ailleurs, la directrice de l’Anss a tenu à rappeler les différentes campagnes de sensibilisation en direction des habitants sur l’importance de préserver le secteur sauvegardé de La Casbah, de protéger ses monuments historiques classés ainsi que sur les techniques de maintenance des vieilles bâtisses. Elle a cité, dans le même contexte, des ateliers organisés au profit des enfants afin de les conscientiser sur l’importance de préserver le patrimoine historique de La Casbah, reflet de l’identité culturelle et urbaine d’Alger.
Pour ce qui est des autres secteurs sauvegardés, Mme Sadki a fait état d’un projet d’ouverture d’annexes de l’Anss au niveau des villes antiques de Constantine, Dellys, Mila et Ténès, en vue d’assurer le suivi et la programmation des interventions.

Adéla S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img