16.9 C
Alger
dimanche 4 décembre 2022

AG élective de la FAF La candidature d’Amara Charafeddine sera-t-elle validée ?

L’information qui a filtré depuis quelque temps est maintenant officielle.
En effet, l’actuel P-DG de Madar et président du CRB dont le groupe est le principal actionnaire, Charafeddine Amara, a déposé sa candidature pour le poste de président de la Fédération algérienne de football.

Par Mahfoud M.

Ce dernier, qui a même déposé la liste du bureau avec lequel il devra composer, est le seul candidat qui a officiellement présenté sa candidature dans les délais impartis par la FAF et les autorités concernées. On retrouve dans la liste de Amara d’anciens membres qui ont travaillé avec l’ex-président de la FAF, Kheireddine Zetchi, à l’image de Amar Bahloul, Hakim Meddane et Rachid Gasmi. L’ancien joueur et sélectionneur national Ali Fergani est, lui aussi, sur cette liste, de même que l’ex-joueur de l’équipe du FLN, Mohamed Maouche et l’ancien ministre, Mouldi Aïssaoui. Sa candidature n’est, cependant, pas encore validée puisqu’elle devrait être examinée par le président de la Commission des candidatures, Abdelmadjid Yahi. Des sources proches de ce dernier affirment qu’il est fort probable qu’il rejette cette candidature au vu de ses dernières déclarations, où il critiquait l’approche de tenir cette AG élective à cette date (15 avril) sans avoir procédé à la révision des statuts, comme demandé par la Fifa. Il a même indiqué qu’on se dirigeait droit dans le mur et qu’il fallait privilégier le dialogue au lieu d’aller vers le bras de fer, étant donné que l’instance internationale risque d’invalider la prochaine AGE de la FAF, la réglementation n’étant pas respectée. Par ailleurs, il faut savoir que certains critères mis en place pour le poste de président de la FAF ne sont pas respectés avec la candidature de Amara qui ne dispose pas de cinq années d’exercice à la tête du CRB, puisqu’il y est depuis seulement deux ans.
M. M.

La liste des membres du BF de Charaf-eddine Amara 
M. Mohamed Maouche (représentant de la glorieuse équipe du FLN et membre de l’AG de la FAF).
– M. Mouldi Aissaoui (membre de l’AG, ex-président de la FAF et ancien ministre de la Jeunesse et des Sports).
– M. Rachid Gasmi (ex-membre du Bureau fédéral sortant et représentant de la JS Saoura).
– M. Amar Bahloul (président de la Ligue régionale de football d’Annaba).
– M. Yacine Benhamza (président de la Ligue régionale de football de Saïda)
– M. Mohamed Ghouti (président de la Ligue de football de la wilaya d’Oum El-Bouaghi).
– Mme Laghouati Naciba (représentante de la Ligue nationale de football féminin).
– M. Bachir Mansouri (président de la Ligue de football de la wilaya d’Illizi).
– M. Hakim Meddane (représentant de la JSM Béjaia).
– M. Rachid Oukali (président de la Ligue de football de la wilaya d’Alger).
– M. Larbi oumamar (représentant de l’ASM Oran).
– M. Djillali Touil (président de la Ligue de football de la wilaya de Chlef).

MEMBRES SUPPLÉANTS DU BUREAU FÉDÉRAL :
– M. Slimane Yamani (président de la Ligue de football de la wilaya de Béchar).
– Mme Fadila Chachoua (présidente de la Ligue de football de la wilaya de Boumerdès).
– M. Mohamed Douas (président de la Ligue de football de la wilaya d’Annaba).
– M. Ahmed Kharchi (président de la Ligue de football de la wilaya de Laghouat).
– M. Baghdad Mebarki (président de la Ligue de football de la wilaya de Naâma).

 

Belmadi réaffirme sa «neutralité»

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a tenu à réitérer sa «neutralité» et son «impartialité» dans tout ce qui se rapporte à la prochaine Assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football (AGE/FAF), prévue le 15 avril à Alger, arguant le fait que «toute implication de sa part dans ce registre pourrait être préjudiciable à la sélection nationale». En effet, «Belmadi ne veut en aucun cas être le soutien de qui que ce soit, ni voir son nom lié ou utilisé dans le cadre d’un quelconque programme, voire pour des desseins populistes», estimant qu’il s’était «engagé uniquement avec la première sélection du pays, et pour des objectifs purement sportifs», a indiqué la FAF dans un communiqué diffusé vendredi soir sur son site officiel. Le sélectionneur national dit parler en connaissance de cause, car selon lui, le stage bloqué effectué par les Verts pendant la dernière date Fifa, allant du 22 au 30 mars 2021 et qui fut entrecoupé par les matchs contre la Zambie (le 25 à Lusaka) et le Botswana (le 29 à Blida) dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2021 au Cameroun a été «chaotique», ne lui permettant pas d’«être dans des conditions optimales pour mener à bien sa mission d’entraîneur». Selon Belmadi, cité par la FAF, «cette situation avait même considérablement perturbé les joueurs», considérant que ce fait «est inadmissible à l’échelle d’une sélection nationale». Ainsi, pour éviter de nouveaux désagréments de ce genre, Belmadi a explicitement demandé à ne plus vivre «un tel marasme et une ambiance aussi pesante, par rapport aux prochaines élections de la FAF». Belmadi a conclu en affirmant que «cette situation l’inquiète au plus haut point, et risque de compromettre sérieusement l’avenir des Verts lors des prochaines échéances».

Article récent

Le 04 Decembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img