20.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Afin d’éviter des dysfonctionnements durant la réalisation des logements : Nasri insiste sur une meilleure sélection des promoteurs immobiliers

«Pour éviter les problèmes et les dysfonctionnements au niveau des chantiers de réalisation de logements et protéger les droits des souscripteurs, les autorités locales ainsi que les entreprises en charge des programmes de logement doivent mieux choisir les promoteurs immobiliers», a indiqué le ministre de l’Habitat.

Par Thinhinene Khouchi

Répondant aux questions orales des députés, lors d’une séance plénière à l’APN en présence de membres du gouvernement, le ministre de l’Habitat, Kamel Nasri, a indiqué que «les procédures de résiliation des contrats et de remplacement des maître d’œuvre chargés de la réalisation des différents projets de logements prennent du temps, ce qui se répercute sur les délais de livraison». «C’est pourquoi les autorités locales ainsi que les entreprises en charge des programmes de logement doivent, dorénavant, mieux choisir les promoteurs immobiliers», a-t-il ajouté. Questionné sur l’avancement du projet «AADL-CNEP» à Réghaïa, le ministre a indiqué que les logements seront directement remis une fois le projet finalisé. Concernant le retard accusé dans la réalisation d’un projet dans la wilaya de Boumerdès, le ministre a affirmé que la résiliation de contrats n’était pas toujours en faveur des souscripteurs vu le retard qui en découle, insistant, dans ce sens, sur l’impératif de suivre et de surveiller l’activité des entrepreneurs. Concernant les opérations de relogement, notamment des habitants des bidonvilles, Nasri a indiqué qu’elles n’avaient pas une date précise, mais s’effectuent plutôt selon les priorités. A une question sur l’avancement de certains projets de logements (LSP, LPP et LPA) dans la wilaya de Tiaret, notamment le projet de 20 logements promotionnels aidés dans la commune de Machraâ Safa, Nasri a fait savoir que le projet avait été confié à un promoteur immobilier qui n’a réalisé que 40 % du programme. A l’arrêt depuis trois ans, le projet a été transféré à la Direction des domaines, en avril 2020, pour enclencher la procédure de résiliation du contrat, a-t-il précisé. Il a été soumis à la justice le mois dernier, et la procédure de désignation d’un nouveau promoteur a été lancée, a-t-il ajouté. A une question concernant les souscripteurs AADL dans la wilaya de Jijel, le premier responsable du secteur a indiqué que le programme AADL inscrit dans cette wilaya comptait 7 337 logements. Outre la livraison du projet de 400 logements dans la commune de Taher en 2020, plusieurs autres projets devraient être livrés en 2021, a-t-il dit. S’agissant des projets inscrits en 2018, un total de 3 500 unités réparties sur 5 sites sont en cours de réalisation dans la wilaya dont les travaux ont été déjà lancés à un rythme acceptable. Quant aux projets inscrits en 2019, poursuit Nasri, 1 537 unités ont été programmées et les souscripteurs ont été convoqués pour le versement de la 2e tranche. Le secteur ne ménagera aucun effort pour le parachèvement de ce programme à travers un ferme suivi des projets, en sus du renforcement des chantiers et la résolution des problèmes soulevés dont le manque du foncier, souligne-t-il, justifiant le retard accusé dans certains projets par la situation sanitaire liée à la propagation du Covid-19. S’agissant des citoyens ayant refusé de récupérer les attestations d’affectation dans le cadre du programme «AADL» dans la wilaya de Jijel, le ministre a fait savoir que son secteur avait donné des instructions à l’AADL pour prendre leurs demandes en considération en fonction des capacités disponibles en respectant la chronologie d’inscription au programme.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img