26.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Afin de stabiliser son prix: Importation graduelle de 100 000 tonnes de pomme de terre

A plus de 120 DA le kilo, la pomme de terre est devenue inaccessible.
Dans le but de contrôler les prix de la pomme de terre, qui ont connu une augmentation sur le marché national, plusieurs mesures ont été prises, notamment l’importation de ce produit et le déstockage de plusieurs tonnes de pomme de terre. S’exprimant à ce propos, le directeur de l’organisation des marchés et des activités commerciales au ministère du Commerce, Ahmed Mokrani, a indiqué que «le prix de la pomme de terre est actuellement injustifié, car le coût réel de production ne dépasse pas 40 dinars», soulignant que «le prix de la pomme de terre devrait rester entre 60 et 70 dinars, comme il l’était dans une période récente». Il a révélé que des opérations «exceptionnelles» sont menées pour importer des tonnes de pomme de terre et ce, afin de contrôler son prix sur les différents marchés du pays. Il précisera, dans une déclaration à la Radio nationale, qu’«il a été convenu d’importer 100 000 tonnes de pomme de terre», ajoutant que «dans un premier temps, au cours des prochains jours, compte tenu de l’approche du mois de ramadhan, 30 000 tonnes seront introduites dans nos marchés». Le même responsable a ajouté que 3 000 tonnes de viande rouge congelée seront importées pour soutenir les opérations d’approvisionnement du marché pendant le mois sacré, en plus du programme qui va fournir environ 54 500 tonnes de viande rouge au niveau national. Quant à la viande blanche, environ 47 000 tonnes seront commercialisées, en plus des 37 000 tonnes qui seront mises sur le marché par le secteur privé. Par ailleurs, Il est à noter que dans le but d’approvisionner le marché et casser les prix de la pomme de terre, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural avait annoncé, jeudi dernier, le lancement d’une opération de déstockage de 15 000 tonnes de pomme de terre de consommation dès cette semaine en cours, et ce, suite à la hausse injustifiée de son prix. Cette mesure de déstockage vise à «stabiliser le prix de ce produit de première nécessité qui a connu récemment une hausse importante malgré la production suffisante», a ajouté la même source. Selon le ministère, le prix de revient du kilogramme de pomme de terre ne dépasse pas les 40 DA selon la structure des prix des produits agricoles établie par les professionnels de la filière. Ainsi, l’opération de déstockage va permettre d’alimenter les points de vente de proximité qui seront ouverts par les structures sous tutelle du secteur, a fait savoir le communiqué du ministère, tout en rappelant que le marché est approvisionné actuellement par la production d’arrière-saison en attendant l’arrivée sur le marché de la récolte de saison dès la fin du mois en cours.
Thinhinane Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img