3 C
Alger
mercredi 20 janvier 2021

Afin de réduire les coûts de transport, donc les prix: Rezig annonce l’ouverture de cinq marchés de gros

«Au cours de cette année, cinq marchés de gros régionaux vont ouvrir leurs portes au niveau national et ce, afin de faciliter la distribution, réduire les coûts de transport et ouvrir de nouveaux postes d’emploi», a indiqué le ministre du Commerce, Kamel Rezig.

Par Thinhinene Khouchi

Effectuant une visite inopinée lundi dernier au marché de vente en gros de produits alimentaires à Oued Smar, le ministre s’est enquis de la disponibilité des produits alimentaires essentiels ainsi que des prix, notamment des produits subventionnés, tout en discutant avec les commerçants de gros des conditions de travail et de distribution, indique un communiqué du ministère du Commerce. Afin de réduire les coûts de transport, ce qui pourrait engendrer une baisse des prix de ces aliments essentiels, faciliter la distribution dans certaines régions du pays et réduire le taux de chômage en créant de nouveaux postes d’emploi, le ministre du Commerce a annoncé l’ouverture de cinq marchés de gros régionaux au niveau national entre 2021 et 2022. En outre, lors de cette journée, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a présidé une réunion du Comité de suivi et de facilitation de l’approvisionnement du marché durant le mois sacré en présence des différents acteurs concernés, a indiqué le communiqué du ministère. Tenue au siège du ministère, la réunion a vu la participation de représentants des secteurs ministériels concernés, de l’Union générale des commerçants et artisans algériens ainsi que d’associations de protection du consommateur, précise la même source. La réunion s’inscrit dans le cadre des rencontres présidées par le ministre en guise de préparation du mois sacré prochain, a fait savoir le communiqué, soulignant qu’il a été question d’évoquer certaines mesures susceptibles de réguler les marchés et leur approvisionnement en termes de prix et de préservation du pouvoir d’achat du citoyen. Il s’agit également de décider de certaines mesures liées au mois sacré, entre autres, la vente au rabais et la vente promotionnelle de plusieurs produits. En outre, le ministère du Commerce a enregistré 130 000 contraventions en 2020, a indiqué le directeur général du contrôle économique et de la répression de la fraude au ministère, Mohamed Louhaidia. Le même responsable a fait état de la saisie de produits pour non-conformité d’une valeur de 6.7 mds DA, soit une hausse de 6 % par rapport à l’année passée, ajoutant que 21 700 décisions de fermeture de commerce ont été prises au niveau national durant la même période. Dans le cadre du bilan des activités relatives à la lutte contre le Covid-19 au niveau des espaces commerciaux, le secteur a effectué depuis mars dernier 288 000 interventions, a-t-il encore indiqué, faisant état de 8 500 décisions de fermeture.
T. K.

Article récent

--Pub--

Articles de la catégorie

- Advertisement -