26.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

Afin de garantir la stabilité des prix du pain / Boulangers : impôt sur les bénéfices uniquement…

Dans le but de réduire la charge fiscale afin de garantir la stabilité des prix du pain, le Président Tebboune a annoncé qu’à compter de fin mars l’impôt sur l’activité des boulangers concernera uniquement les bénéfices.
Depuis le début de l’année en cours, les boulangers ont décidé d’augmenter le prix de la baguette de pain en dénonçant une marge bénéficiaire insuffisante. A Tizi-Ouzou ou même à Bejaïa, les boulangers ont même baissé le rideau quelques jours. S’exprimant lors de son entrevue périodique avec des représentants de la presse nationale, le Président Tebboune a affirmé que les boulangers, soumis actuellement à l’impôt sur le chiffre d’affaires et sur les bénéfices, ne s’acquitteront que de l’impôt sur les bénéfices. Cette mesure vise à réduire la charge fiscale afin de garantir la stabilité des prix du pain, «en attendant d’autres amendements qui exigent davantage de temps», a fait savoir le président de la République. Cette décision sera officialisée dans la prochaine loi de finances complémentaire (LFC), a indiqué le chef de l’Etat. Il est à rappeler que depuis le début de l’année 2022, plusieurs augmentations des prix ont eu lieu, notamment ceux du pain. Certains boulangers ont affiché la baguette «pain ordinaire» à 15 dinars au lieu de 10 DA. Au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, les boulangers avaient décidé d’observer plusieurs jours de grève. La raison de cette colère étant la hausse des prix des matières premières et les charges entrant dans la production du pain. Réagissant a cette colère, le président de la Fédération nationale des boulangers (FNB), Kalefat Youcef, avait indiqué que «les boulangers sont dans une situation où ils vendent à perte et n’ont aucun bénéfice sur leurs ventes». Si «certains ont alors préféré baisser rideau jusqu’à ce que la situation s’éclaircisse, d’autres ont décidé de maintenir leur activité et vendre le pain à 15 DA», a-t-il ajouté. «Comment voulez-vous qu’un boulanger accepte de vendre un pain à 10 DA alors qu’il lui a coûté 12 DA ?», s’est-il interrogé.
Thinhinane Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img