4.9 C
Alger
samedi 28 janvier 2023

Afin de faire face aux nouvelles attaques technologiques: Sonatrach adopte un nouveau plan pour sécuriser ses installations

La Sonatrach s’adapte pour faire face à toutes les situations. Dix années après l’attaque de Tiguentourine, la compagnie pétrolière se dote de tous les moyens modernes pour parer à tous les types de menaces touchant à sa sécurité. Au lendemain de la commémoration du 10e anniversaire des événements de Tiguentourine, survenus le 17 janvier 2013, la compagnie nationale a investi de gros moyens durant ces dernières années pour conforter son système de sécurité et améliorer l’efficacité de ses services. Lors de son passage, hier, à l’émission «Invité de la rédaction» de la Chaîne3, le directeur de la sécurité interne de la compagnie pétrolière nationale, Mounir Belhocine, a souligné que la Sonatrach, en partenariat avec les services de sécurité et de l’ANP, se dote de tous les moyens modernes pour assurer sa sécurité. Depuis janvier 2013 et les événements de Tiguentourine, le dispositif sécuritaire de Sonatrach s’est considérablement renforcé.
Insistant sur l’intérêt que porte l’entreprise à la sécurisation de ses sites énergétiques névralgiques, Belhocine a indiqué que «les sociétés pétrolières et gazières font face à de nouvelles formes de menaces». «La menace classique, c’est l’attaque terroriste avec des armes. Aujourd’hui, elle a évolué au plan technologique», a-t-il précisé. Selon lui, la cyber-menace constitue la menace la plus inquiétante puisque, a-t-il développé, «elle est plus large et peut cibler les systèmes d’exploitation, de production et les bases de données».
Après avoir rendu hommage aux victimes de l’attaque de Tigeuntourine et salué les forces de l’Armée nationale populaire qui y avaient déjoué le plan des terroristes, le directeur de la sûreté interne a indiqué que la compagnie pétrolière nationale a investi de gros moyens durant ces dernières années pour améliorer son système de sécurité et assurer l’efficacité de ses services. Rien que pour la sécurité physique, la Sonatrach a consacré, en 2021, un budget sécurité de plus de 58 milliards de DA, dont 50 % sont consacrés à la sécurité de ses installations, a révélé Belhocine. Un autre budget, dont le montant n’a pas été dévoilé, a été mobilisé pour la cyber-sécurité.
En plus du budget, la Sonatrach a investi également dans la formation de ses agents de sécurité. Ainsi, selon les chiffres révélés par le même responsable, 10 000 agents internes ont été formés dans les centres de formation de l’ANP depuis 2013 et la Sonatrach envisage de former 8 000 autres durant l’année en cours. Pour ce qui est de la modernisation de ses moyens technologiques, la Sonatrach a engagé un programme quinquennal depuis 2013 qui a permis, en plus de l’intensification de la surveillance aérienne, de doter 170 sites de la compagnie de 5 000 caméras de surveillance de nouvelle génération et de plus de 200 obstacles physiques. Pour rappel, il y a dix ans, le 16 janvier 2013, des terroristes ont attaqué le site gazier de Tiguentourine, situé à 45 km à l’Ouest d’In Amenas, dans le sud du pays, avec une prise d’otages qui a duré trois jours, jusqu’au 19 janvier 2013. Trente-sept otages détenus par les terroristes ont péri lors de cette attaque spectaculaire et 29 terroristes ont été tués lors de l’assaut donné par l’armée qui a permis la reprise totale du contrôle de ce site gazier.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img