27.9 C
Alger
mardi 28 septembre 2021

Afghanistan: Les talibans se réjouissent de l’avancée du retrait des troupes

Les talibans se sont réjouis, hier, de l’annonce par Washington d’une récente réduction des forces américaines en Afghanistan à 2 500 hommes, «une avancée positive», selon le porte-parole du groupe. «Le retrait d’autres troupes américaines d’Afghanistan, annoncé par les Etats-Unis hier, est une avancée positive et une mesure pragmatique», a écrit sur Twitter Mohammad Naeem, un porte-parole des talibans. «La mise en pratique de l’accord signé entre les talibans et les Etats-Unis est bénéfique aux deux pays», a-t-il insisté. En février, l’administration du Président Donald Trump a signé un accord avec les talibans qui entérine un retrait complet des troupes américaines d’ici mai-2021 en échange de garanties sécuritaires. «Nous assurons que notre camp est engagé à respecter les promesses faites dans l’accord et souhaite que l’autre camp en fasse de même», a ajouté M. Naeem. A moins d’une semaine de l’arrivée à la Maison-Blanche de Joe Biden, M. Trump a réduit la présence militaire américaine en Afghanistan à son plus bas depuis les attentats du 11-Septembre. «Aujourd’hui, les effectifs militaires américains en Afghanistan s’élèvent à 2 500 soldats», a indiqué, vendredi dans un communiqué, le chef du Pentagone, Christopher Miller. Le nombre de troupes américaines dans le pays a varié au fil des ans depuis 20 ans, atteignant jusqu’à 100 000 hommes en 2010. Ils étaient encore 13 000 il y a un an. M. Trump promet depuis 2016 de mettre un terme aux «guerres sans fin», et le Président américain élu Joe Biden veut aussi réduire les opérations sur le terrain afghan, la plus longue intervention américaine de son histoire. L’accord américano-taliban a également mené à l’ouverture de pourparlers de paix entre le gouvernement afghan et les talibans. Ces négociations, débutées en septembre, avancent très lentement, et les deux camps tentent à présent de s’accorder sur l’agenda des discussions. La violence n’a cependant fait qu’augmenter à travers le pays ces derniers mois, en particulier dans la capitale, théâtre d’une série d’assassinats ciblés. Deux policiers ont été tués et un autre blessé, hier à Kaboul, dans l’explosion d’une mine placée en bord de route afin de cibler leur véhicule.

R. I.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img