24.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

Affaire Groupe Condor: 2 à 3 ans de prison contre les frères Benhamadi et acquittement des cadres Mobilis

Le Pôle économique et financier près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a prononcé, hier, des peines allant de deux à trois ans de prison ferme contre les frères Benhamadi, propriétaires du Groupe Condor, et l’acquittement en faveur d’anciens cadres de l’opérateur mobile Mobilis.

Par Slim O.

Le juge a prononcé une peine de cinq ans de prison, dont deux avec sursis, à l’encontre de Omar Benhamadi, assortie d’une amende d’un million de DA, pour conclusion de marchés illégaux et obtention d’indus avantages.
Poursuivis pour les mêmes chefs d’accusation, Abderrahmane Benhamadi a été condamné à une peine de quatre ans de prison, dont deux avec sursis, assortie d’une amende d’un million de DA, tandis que Smail Benhamadi a écopé d’une peine de deux ans de prison ferme, assortie d’un million de DA.
Les sociétés «Travocovia» et «GB Pharma», filiales du groupe Condor, doivent s’acquitter, chacune, d’une amende de quatre millions de DA et verser in solidum un montant de
10 000 DA au Trésor public.
Saad Damma et Ahmed Choudar, anciens directeurs de la société Mobilis et Mohamed Salah Daas, ancien responsable au sein de la société, ont été acquittés.
L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, poursuivi dans cette affaire en sa qualité de secrétaire général de la wilaya d’Alger au moment des faits, a également été acquitté.
Pour le reste des accusés dont des responsables des directions des transports, certains ont écopé d’une peine d’une année de prison ferme assortie d’une amende d’un million de DA et d’autres ont été acquittés.
S. O.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img