11.9 C
Alger
vendredi 2 décembre 2022

Affaire du portable du sélectionneur La FAF défend Belmadi

La Fédération algérienne de football est entrée dans une polémique stérile en publiant, avant-hier soir, un communiqué sur ce qui est communément appelée «l’affaire du portable» du sélectionneur national, Djamel Belmadi.

Par Mahfoud M.
En effet, l’instance dirigeante du football national s’est empressée de rédiger un communiqué qu’elle a posté sur son site où elle tient à défendre le coach des Verts, qui serait, selon elle, «persécuté» lors des conférences de presse, condamnant aussi le fait qu’on ait épié son téléphone portable, alors que celui-ci participait à la cérémonie de tirage au sort du championnat d’Afrique des nations (CHAN) tenue à l’opéra Boualem-Bessaïh d’Alger.
«A l’heure du bilan de la dernière fenêtre FIFA du mois de septembre 2022, la Fédération algérienne de football a constaté, avec beaucoup de regrets, que les conférences de presse du sélectionneur national, M. Djamel Belmadi, connaissent de plus en plus certains dépassements qui n’ont, malheureusement, rien à voir avec le cadre sportif et purement footballistique, qui doit caractériser ce genre de rendez-vous conviviaux, d’échanges et d’informations», lit-on dans ce communiqué qui ajoute : «Le seuil de l’outrecuidance a été même dépassé lorsque le sélectionneur national a été atteint dans son intimité à travers des captures d’écran prises à son insu lors de la cérémonie de tirage au sort du CHAN TotalEnergies – Algérie 2022, qui a eu lieu à l’opéra Boualem-Bessaïh d’Alger le samedi 1er octobre 2022». Le ton devient, ensuite, plus menaçant en affirmant que Belmadi «se réserve le droit de donner des suites à ce type d’incident».
De plus, la FAF révèle que «des mesures seront prises à l’avenir pour que de telles situations déplorables ne se renouvelleront plus, tout en préservant le droit au large public sportif et aux supporters des Verts de disposer d’un maximum d’informations sur la sélection nationale ainsi que de toutes les données relatives à la vie de l’équipe, au jeu, aux joueurs, aux stages, aux matchs et de tous les volets liés au seul football».
Le coach national ne devrait pas prêter attention à ce genre de questions et se concentrer plutôt sur son travail, de même que la FAF ne doit pas user de ce ton menaçant à l’égard de la presse qui est un partenaire de la fédération et de l’équipe nationale.
M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img