8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Adoption d’une Semaine culturelle africaine à Adrar: Le Président Tebboune approuve la création d’un centre de recherches du nom de l’Imam Al-Maghili

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a approuvé «la création d’un centre de recherches» sous l’appellation «Centre l’Imam Al-Maghili pour les recherches et les études africaines et arabes» qui sera «un levier du développement en Afrique», et l’adoption d’une «Semaine culturelle africaine» dite «Adrar, capitale de la culture africaine», dont les festivités culturelles, touristiques et économiques coïncideront avec l’anniversaire de l’Imam Mohamed Ben Abdelkrim Al-Maghili, a fait savoir, mardi, le président du colloque international d’Alger sur l’Imam Al-Maghili, Ahmed Djaafri.

Par Hamid F.

Le Président Tebboune a également approuvé la réalisation d’un long métrage sur ce savant algérien, mettant en exergue ses hauts faits, ses réalisations et ses qualités, et l’adoption du Prix annuel de l’Imam Al-Maghili pour les études sur le patrimoine et la culture, outre la poursuite de l’organisation des éditions annuelles du colloque et la publication de tous ses travaux à travers tous les supports disponibles.
La cérémonie de clôture du colloque a également été marquée par la distinction du président de la République par les descendants de l’Imam Al Maghili au Niger et par l’université d’Al Maghili, «en reconnaissance pour ses efforts singuliers au service de l’Afrique, des zaouias et des centres universitaires, ainsi que son soutien à la recherche historique pour mettre en exergue les monuments de la civilisation islamique». Cette distinction intervient aussi pour les efforts du Président Tebboune pour «rendre hommage aux symboles spirituels, scientifiques et sociales, et pour la réussite du colloque scientifique sur Al Maghili».
Dans une allocution, le recteur de Djamaâ El Djazair, Maamoun El Kacimi, s’est félicité de la «réussite de ce colloque et l’importance de ses conclusions», appelant à démontrer la véritable portée du soufisme, d’autant que de nombreux écrits d’Al Maghili appelaient à la vénération d’Allah.
Les travaux du colloque international d’Alger sur «l’Imam Mohamed Ben Abdelkrim Al Maghili : gouvernance, unité et stabilité des sociétés africaines», organisé sous le haut patronage du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dans le cadre de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance, ont pris fin mardi. Le colloque, organisé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, a connu la présence de oulémas, chercheurs et cheikhs de zaouïas d’Algérie et de plusieurs pays africains et asiatiques, et a été marqué par des interventions sur le parcours et les hauts faits de l’Imam Abdelkrim Al Maghili en Algérie, en Afrique et partout dans le monde.
H. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img