20.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

ADE à Béjaïa : 165 milliards de centimes de créances non recouvrés

L’Algérienne des eaux a mis en œuvre plusieurs actions afin de lutter contre les consommations excessives ou le gaspillage de l’eau potable par les abonnés, notamment par ceux facturés au forfait. C’est ainsi qu’il a été procédé à la pose de 5 620 compteurs durant l’exercice en cours par 25 micro-entreprises engagées à cet effet.
Il faut rappeler que l’ADE de Béjaïa dessert 170 705 abonnés, dont 22 431 sont facturés au forfait, soit un taux de 13 % contre 14 % précédemment.
Parmi les actions également entreprises, il y a la lutte contre les piquages illicites. Il a été procédé à la suppression de 172 branchements illicites durant l’exercice en cours.
«L’unité détient un portefeuille créancier important auprès de ses abonnés. Le montant global est de l’ordre de 165 milliards de centimes», a indiqué récemment l’Algérienne des eaux (ADE) dans un communiqué de presse.
Il est réparti comme suit : les ménages représentent 47 % du total, soit 77 milliards de centimes, celle détenues sur les administrations et collectivités locales représentent 43 % du total, soit 72 milliards de centimes, celles détenues sur les Services du secteur tertiaire présentent 5 % du total, soit 8 milliards de centimes, celles détenues sur les unités industrielles et touristiques représentent 4 % du total soit 6 milliards de centimes. Enfin, près de 2 milliards de centimes de créances travaux et prestations 1 %. Pour favoriser les recouvrements de ses créances, «l’ADE accorde des facilités aux abonnés, elle offre aussi la possibilité de payer leurs factures dans les 147 agences postales implantées à travers la wilaya de Béjaïa pour leur éviter les déplacements», a-t-elle ajouté, soulignant que «la vulgarisation de ce mode de paiement a permis d’enregistrer un taux d’évolution de 66 % de paiement par ce mode, comparativement aux périodes précédentes».
«Les abonnés peuvent aussi effectuer leur paiement par internet sur le site Internet de l’unité, en utilisant la carte bancaire et les caisses restent toujours ouvertes durant les jours de semaine et les samedis pour recevoir nos abonnés avec la prise d’un maximum de précautions lors du paiement de leurs redevances pour préserver leur santé ainsi que celle de nos caissiers», rassure-t-on. Pour les rédacteurs du communiqué, «le recouvrement de ces créances participera à l’amélioration de la prestation du service public de l’eau et l’amélioration des conditions de vie de nos chers citoyens».
Hocine Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img