21.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Activités théâtrales en 2021: La pandémie continue d’impacter le quatrième art

La pandémie de Covid-19 a profondément impacté l’activité théâtrale dans notre pays. En effet, une dynamique théâtrale très timide a marquée l’année 2021 à cause de ce virus.

Par Abla Selles

En dépit de la réouverture des espaces culturels, après une année de fermeture, le théâtre a accusé le coup des restrictions de déplacements et de regroupements en début de l’année 2021, et d’une autre fermeture des espaces publics culturels en été. En témoigne le nombre «en baisse» des productions par les établissements de théâtre du pays, soumis à l’impératif de réduire de moitié leur capacité d’accueil.
Malgré la programmation de quelques manifestations à travers l’Algérie, le public qui a retrouvé le chemin des salles de spectacle en mars, n’a eu droit qu’à une petite sélection de nouvelles productions inscrites au titre de l’année 2021.
Djamel Guermi, directeur artistique au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA), affirme que «la pandémie a imposé au TNA de s’orienter vers des activités virtuelles pour maintenir une vie culturelle en format virtuel», en diffusant des pièces produites antérieurement comme «Torchaka» (Allumette) de Ahmed Rezzak ou «GPS» et «El Haicha» de Mohamed Charchal et des classiques du théâtre algérien.
Cependant, le TNA a proposé cette année «Ramada 19», mise en scène par Chawki Bouzid, «Chariê el mounafiqine» (La rue des hypocrites), comédie noire écrite et mise en scène par Ahmed Rezzak, en plus d’un spectacle pour enfants intitulé «Les ailes de Namoula», sur un texte de Youcef Baâloudj.
D’autres pièces ont également été présentées au public au titre de l’année 2020 et 2021, à l’instar «A’oudat Chachnak» (Le retour de Chachnaq) et «Cadavre», produites par le théâtre régional de Constantine, «El Bir» (Le puits) de l’association «Oudjouh El masrah» de Blida, «Ennaîm Fi el Djahim», de l’association «El Besma» de Skikda, ou encore «Loading», destinée au jeune public et présentée au théâtre régional de Mostaganem.
Loin d’atteindre un réel retour à la normale, l’année 2021 aura vu l’organisation de quelques événements liés au 4e art, dont le Festival national du théâtre professionnel et le 9e Printemps théâtral de Constantine. La ville d’El Bayadh avait, quant à elle, accueilli les Journées nationales du théâtre engagé, alors que Saida a abrité les Journées nationales du théâtre pour enfants et de marionnettes.
Pour cette fin d’année, de nombreux évènements se sont enchaînés, avec la tenue des 13es Journées nationales du théâtre de la Mekerra, accueillies par le théâtre de Sidi Bel Abbès en novembre et les premières Journées nationales du théâtre des jeunes de Boumerdès, entre autres.
Cette fin d’année, les planches du Sud se sont également ouvertes, accueillant d’importantes manifestations théâtrales, à savoir les 10es Journées du théâtre du Sud ainsi que les 6es Journées africaines du monodrame dans la ville de Laghouat.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img