12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Accidents de la circulation: Trop de morts sur nos routes…

Le massacre routier persiste au niveau de nos différentes wilayas. En effet, les bilans de la Protection civile le montrent. Quotidiennement, des conducteurs, notamment les jeunes, meurent derrière leur volant à cause de leur comportement dangereux.
Nos routes sont toujours aussi sanglantes. Le bilan publié hier par les services de la Protection civile confirme l’atrocité de ce phénomène qui a pris une ampleur alarmante à cause du comportement dangereux des conducteurs. En effet, durant la période allant du 11 au 17 décembre, les services de la Protection civile ont indiqué que «trente-cinq personnes sont décédées et 1 037 autres ont été blessées dans 886 accidents de la circulation, survenus à travers les différentes régions du pays». Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de M’sila, où treize personnes sont décédées et 70 autres ont été blessées dans 24 accidents de la circulation, précise la même source. Les causes des accidents sont nombreuses, mais le coupable reste l’humain, son excès de vitesse, son non-respect du code de la route… A ce rythme, commentent des observateurs, «ce ne sont plus des accidents, mais un véritable terrorisme routier». Cette situation alarmante nécessite de multiplier les campagnes de sensibilisation, revoir les programmes de formation des conducteurs de bus et des camions et surtout renforcer le contrôle technique des véhicules qui doivent répondre aux normes de sécurité. Aussi, il est plus qu’indispensable d’aménager suivant les standards internationaux, notamment pour ce qui est de la signalisation qui permet de réduire considérablement le nombre d’accidents de la route. D’innombrables campagnes de sensibilisation sont organisées périodiquement à travers le pays pour tenter d’endiguer ce phénomène, mais la route continue de tuer. Pour le colonel Farouk Achour, directeur de l’information et des statistiques à la Protection civile, «les principales causes dans plus de 96 % de ces accidents sont notamment le non-respect du code de la route, de la distance de sécurité, l’excès de vitesse, la fatigue, le manque de vigilance au volant et d’autres facteurs liés au conducteur», ajoutant que «la lutte contre les accidents de la route ne relève pas uniquement des corps de sécurité mais exige aussi l’élaboration d’une stratégie efficace impliquant différents secteurs».
Thinhinane Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img