20.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Accidents de la circulation: Le massacre routier persiste

Le non-respect du code de la route ainsi que l’état des chaussées donnent lieu à des dégâts irréversibles. Des dizaines d’accidents et de morts sont recensées dans les différentes wilayas du pays, malgré les multiples campagnes de sensibilisation lancées par les pouvoirs publics.

Par Thinhinane Khouchi

L’évolution du phénomène des accidents de la route à l’échelle nationale donne froid dans le dos. Le nombre de décès dus aux accidents de la circulation augmente de façon inquiétante ces dernières années. Cette semaine seulement, la Protection civile a enregistré plusieurs accidents mortels. En effet, trente quatre personnes sont mortes et 1 075 autres ont été blessées en une semaine dans des accidents de la circulation survenus à travers plusieurs wilayas du pays, indique, hier, un bilan de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya d’Annaba, où trois personnes sont décédées et 58 autres ont été blessées dans 34 accidents. Face à ce phénomène qui persiste, plusieurs appels ont été lancés pour renforcer l’action commune afin d’ancrer la culture routière au sein de la société, face à la recrudescence du nombre de victimes d’accidents de la circulation ces dernières années, notamment chez les jeunes, de façon à réduire les accidents de la route. Des campagnes de sensibilisation ont également été lancées, mais ces actions n’ont pas donné de résultats sur le terrain. Il est à rappeler , selon le récent bilan des services de la Gendarmerie nationale, qu’«au total, 2 643 personnes ont trouvé la mort et 11 479 autres ont été blessées dans 7 186 accidents de la circulation enregistrés en 2021 à travers les différentes régions du pays». En effet, présentant le bilan 2021 des activités des unités de la GN, le colonel Mouloud Guemmat, chargé de la sécurité routière au Commandement de la Gendarmerie nationale, a expliqué que le facteur humain est la principale cause des accidents de la circulation avec un taux de 93 %, suivi de l’état des routes, soulignant que les wilayas d’Alger et Aïn Defla arrivent en tête en termes de nombre d’accidents de la circulation. Dans ce cadre, le colonel Guemmat a mis l’accent sur la «présence sur le terrain» des unités de la GN pour réduire le nombre des accidents de la route, étant donné que 85 % du réseau routier relève de la compétence des services de la Gendarmerie nationale. A cette occasion, il a évoqué les plans de sécurité garantissant la présence «permanente» sur le terrain des différentes unités à travers des formations fixes et mobiles, afin d’assurer «une surveillance continue du trafic routier et répandre la sérénité et la tranquillité parmi les citoyens, notamment les usagers de la route». Les unités de la GN insistent également sur l’aspect de la sensibilisation dans la prévention des accidents de la circulation en organisant des campagnes au profit des usagers de la route pour réduire le nombre des accidents de la circulation. A cet égard, il a souligné qu’au cours de l’année 2021, plusieurs campagnes nationales de sensibilisation ont été organisées à diverses occasions, telles que la rentrée sociale et la saison estivale, ainsi que les intempéries et diverses occasions religieuses et nationales, en coordination avec les différents acteurs partenaires actifs dans le domaine de la sécurité routière. Pendant le mois sacré du ramadhan, une large campagne de sensibilisation sera organisée au profit des conducteurs et des piétons pour les sensibiliser quant à la nécessité de respecter le code de la route, notamment avant et après la rupture du jeûne, a révélé le colonel Guemmat.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img