16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Accidents de la circulation: Encore une semaine meurtrière sur nos routes…

Nos routes sont toujours aussi sanglantes. En effet, le bilan publié hier par les services de la Protection civile confirme l’atrocité de ce phénomène qui a pris une ampleur alarmante à cause du comportement dangereux des conducteurs.

Par Thinhinane Khouchi

Excès de vitesse et non-respect du code de la route est le parfait mélange pour engendrer des bilans lourds sur nos routes. En effet, Malgré les différentes campagnes nationales de sensibilisation aux conséquences des accidents de la circulation, les conducteurs ne semblent pas convaincus pour se défaire de certains comportements extrêmement dangereux. Cette semaine, les services de la Protection civile ont publié un bilan sanglant où «quarante-quatre personnes sont décédées et 1 358 autresblessées dans
1 110 accidents de la circulation, survenus à travers différentes régions du pays durant la période du 13 au 19 novembre», indique le communiqué de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Bordj Badji Mokhtar où 16 personnes sont décédées et 3 autres blessées dans un accident de la circulation, précise la même source. Les causes des accidents sont nombreuses mais le coupable reste l’humain, son excès de vitesse, son non-respect du code de la route… ce qui malheureusement donne souvent lieu à des ravages sur nos routes. Par ailleurs, durant la période allant du 19 au 22 novembre, la Protection civile a publié pas moins de cinq bilans annonçant l’enregistrement de plusieurs accidents de la route. Durant les journée du dimanche 20 novembre et lundi 21 novembre, «sept personnes ont trouvé la mort et 132 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers plusieurs wilayas du pays». «Deux personnes ont trouvé la mort et trois autres ont été grièvement blessées dans deux accidents de la route survenus dimanche à Aïn Témouchent», a-t-on appris auprès des services de la Protection civile. Le premier accident est survenu au niveau de la route nationale (RN) 8 reliant les communes de Châabat Lham et Hammam Bouhadjar suite à une collision entre deux véhicules, causant la mort d’une femme (68 ans). Le deuxième accident a été enregistré au niveau du chemin de wilaya (CW), 10 au niveau de la commune de Béni-Saf, suite à une collision entre deux véhicules et le dérapage d’un troisième, causant la mort, sur place, du conducteur d’un des deux véhicules. Deux de ses passagers (un couple) ont été grièvement blessés, a-t-on ajouté. Durant la journée du dimanche également, la wilaya de Souk-Ahras a enregistré deux morts et six blessés dans un accident de la route. En outre, à Saïda, une personne a trouvé la mort et trois autres ont été blessées dans un accident de la route. Même bilan à Ourgla où «une personne a trouvé la mort et deux autres ont été blessées dans un accident de la circulation survenu dimanche sur la route nationale (RN-49) reliant les wilayas de Ouargla et Ghardaïa». Enfin, il est à rappeler que le commissaire-divisionnaire Rachid Ghazli, sous-directeur de la sécurité routière à la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), avait indiqué lors d’un entretien que «l’effroyable bilan des accidents de la route doit interpeller tout le monde». Il a estimé qu’il était «temps d’appliquer des mesures coercitives pour lutter contre ce fléau qui tue notre jeunesse». Pour les les 7 derniers mois de l’année en cours, les services de la DGSN ont enregistré 13 800 accidents de la circulation sur le territoire national qui ont causé la mort de 1 992 personnes, dont la plupart sont des jeunes de 15 à 30 ans, a-t-il indique-t-ilé.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img