20.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Académie militaire de Cherchell: Le président de la République préside la cérémonie de sortie de trois promotions d’officiers

Le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, jeudi à l’Académie militaire de Cherchell «défunt Président Houari-Boumediene», la cérémonie de sortie de trois promotions d’officiers ayant reçu une formation de haut niveau dans ce pôle de formation d’excellence.
Il s’agit de la sortie de la 14e promotion de formation militaire commune de base, la 52e promotion de formation fondamentale et la 5e promotion des officiers de la session Master, de l’Académie militaire après une formation de trois ans.
Le président de la République est arrivé dans la matinée à Cherchell, accompagné du président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, du président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche et des membres du gouvernement.
Le chef de l’Etat a été accueilli à l’entrée principale de l’Académie par le chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Saïd Chengriha, accompagné du commandant des forces terrestres, le général-major Athamnia, du commandant de la Première Région militaire, le général-major Ali Sidane, et du commandant de l’Académie, le général-major Salmi Bacha.
Sur place, une formation militaire a présenté les honneurs au président de la République.
Le Président Tebboune s’est recueilli devant la stèle commémorative de la mémoire du défunt président Houari Boumédiene, dont l’Académie porte le nom, en récitant la Fatiha du saint Coran, et le dépôt d’une gerbe de fleurs.
Le général de corps d’Armée, chef d’état-major de l’ANP, a prononcé, à l’occasion, une allocution dans laquelle il a remercié le président de la République d’avoir supervisé la cérémonie de sortie de promotions de l’Académie militaire de Cherchell, «la colonne vertébrale du système de formation de l’Armée nationale populaire qui dote nos Forces armées d’officiers qualifiés, compétents et imprégnés des principes et valeurs de la glorieuse Révolution de Novembre», a-t-il dit.
Les membres de la délégation accompagnant le chef de l’Etat ont ensuite procédé à la remise des diplômes et des grades aux autres lauréats.
La cérémonie s’est poursuivie par la passation de l’étendard de l’Académie entre la promotion sortante et celle montante, avant que le major de la 52e promotion de la formation fondamentale ne soumette à l’approbation du président de la République la baptisation de la promotion au nom du défunt moudjahid, le général de corps d’armée Mohamed Lamari, l’un des vaillants hommes de l’Algérie, possédant à son passif un long parcours de don de soi, dans les rangs de l’ANP.
Le Président Tebboune a visité, à l’occasion, une exposition scientifique mettant en exergue les travaux réalisés par des élèves officiers en Master et Licence, ainsi que des cadres et enseignants de l’Académie, avant la clôture de cette cérémonie de sortie 2020/2021 par un hommage spécial en l’honneur de la famille du défunt général de corps d’Armée, Mohamed Lamari, et la signature, par le président de la République, du registre d’or de l’Académie militaire de Cherchell.
Le général de corps d’Armée, Mohamed Lamari, dont les promotions sortantes portent le nom, est décédé en février 2012 à l’âge de 73 ans. Il a eu un parcours des plus riches au sein de l’institution militaire, jalonné par d’importants postes de responsabilité, dont le dernier fut sa nomination comme chef d’état-major de l’ANP (juillet 1993, août 2004).
Le défunt est né le 7 juin 1939 à Alger. Il rejoint l’Armée de libération nationale en 1960, avant de poursuivre sa carrière au sein de l’ANP après l’indépendance. Il occupa en son sein plusieurs postes de responsabilité, dont celui de commandant de l’Ecole technique du matériel (1968/1970), commandant de l’infanterie mécanisée (1979/1980), chef des opération de l’Etat- major de l’ANP et chef du département d’exploitation et de préparation durant les années 86, 87 et 88 du siècle dernier.
Il fut également commandant de la 5e Région militaire en décembre 1988 avant être promu au poste de commandant des forces terrestres jusqu’en avril 1992, année durant laquelle il a occupé le poste de conseiller auprès du ministre de la Défense nationale, puis général de corps d’armée, chef d’état-major de l’ANP de juillet 1993 jusqu’à août 2004, avant de prendre sa retraite.
Le défunt général de corps d’Armée, Mohamed Lamari a été décoré de nombreuses médailles et grades en reconnaissance de son dévouement au service de la Nation. Il fut notamment décoré de la Médaille du mérite, de la Médaille de l’ANP, de la Médaille de l’Ordre de mérite national du rang «Djadir», et de la médaille de l’Ordre de l’ANP (2e insigne).
Amine Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img