37.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Abderezak Sebkak, ministre de la Jeunesse et des sports : «La responsabilité de l’échec de Tokyo est collective»

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderezak Sebkak, a affirmé, lors d’une rencontre en l’honneur de la délégation algérienne des paralympiques qualifiés aux jeux de Tokyo 2020 du 24 août au 6 septembre, a affirmé, dimanche, au Centre national de regroupement et de préparation des équipes nationales à Souidania, que l’Algérie réaffirme son soutien à cette catégorie par tous les moyens, tant matériels que moraux, pour assurer sa préparation à l’intérieur et à l’extérieur du pays et partant, honorer l’emblème national. La délégation algérienne des paralympiques se rendra à la capitale japonaise le 19 août pour prendre part aux jeux paralympiques de Tokyo 2020, avec 57 athlètes représentant cinq disciplines sportives, outre le staff technique et médical ainsi que dirigeants composé de près de 30 membre. Dans une allocution, le ministre a déclaré : «Je rends hommage aux efforts et à la discipline de nos sportifs paralympiques, des efforts ayant été sanctionnés par de bons résultats ressentis dans plusieurs compétitions». «L’Algérie place sa confiance en nos athlètes qui ont déjà hissé l’emblème national après avoir relevé les défis dans les grands fora internationaux», a-t-il dit. Et d’ajouter : «Des spécialistes dans notre département ministériel œuvrent d’arrache-pied à créer une commission paralympique algérienne pour être installée dans les plus brefs délais et tous les acteurs, toutes disciplines confondues, dont l’encadrement est supervisé par la fédération, doivent contribuer et donner des propositions pour accélérer la concrétisation de cette démarche». Evoquant l’échec des athlètes lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020, dont la responsabilité n’incombe pas seulement aux athlètes, M. Sebkak a déclaré : «Après la fin des Jeux olympiques de Tokyo, j’ai constaté que plusieurs médias locaux et réseaux sociaux s’attaquaient sévèrement aux athlètes d’une manière ayant également touché les fédérations et l’administration dans son ensemble», ajoutant : «Je dis que la responsabilité est collective, et que le système sportif souffre de plusieurs problèmes, d’où l’impératif de sa réévaluation et son redressement». Après avoir rappelé la responsabilité du ministère de la Jeunesse et des Sports dans la mise en place de la politique nationale de la jeunesse et des sports, le ministre a indiqué que cette question sera traitée en temps opportun. Il a également imputé la responsabilité de cet échec aux fédérations sportives, déclarant : «Les fédérations sportives aussi assument la responsabilité de superviser le développement du sport. Elles ont de nombreuses responsabilités, et cette question sera examinée avec les différentes fédérations individuellement et collectivement». Pour sa part, Slimane Maacho, président de la Fédération algérienne handisport, a exprimé sa volonté de remporter des médailles paralympiques, déclarant : «Nous avons beaucoup d’espoir d’obtenir des résultats satisfaisants, et nous nous efforcerons d’améliorer le classement dans les jeux collectifs». Il a ajouté : «Malgré la pandémie, les préparatifs ont été précoces et les athlètes qualifiés ont été entraînés à l’intérieur et à l’extérieur du pays».

Article récent

Le 14 Aout 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img