26.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Abdelouahab Ziani, président de la CIPA: «Le climat des affaires va s’améliorer avec le nouveau code de l’investissement»

L’avènement très attendu par le patronat et le monde économique du nouveau code de l’investissement qui comprend les revendications des acteurs de la sphère économique en Algérie, va-t-il améliorer le climat des affaires en Algérie ?
Pour le président de la Confédération des industriels et producteurs algériens (Cipa), Abdelouahab Ziani, «ce code met tout en œuvre pour libérer et booster l’investissement en Algérie». Le code de l’investissement, examiné en Conseil des ministres, doit être une locomotive réelle de la relance économique, fera-t-il savoir.
De larges consultations ont été faites entre les différents intervenants de la sphère économique : ministères, experts et différentes branches du patronat pour amender ce code. Invité de la rédaction de la Chaine 3 de la Radio algérienne, Abdelouahab Ziani s’est félicité d’avoir participé à «la réorientation de ce code de l’investissement». La primeur revient, selon l’intervenant, «aux Algériens qui voudraient voir
l’amélioration de l’état des lieux et permettre d’attirer les investissements directs étrangers (IDE) quand les nationaux seront confortablement installés dans leur pays avec un code qui peut les accompagner dans les futurs investissements». Ziani a expliqué que le concept de la géostratégie économique introduit dans ce code veut dire «repenser les anciennes stratégies dépassées par le temps». «Chaque pays est en train de penser, aujourd’hui, comment essayer de produire et avoir une meilleure rentabilité et d’y dépendre exclusivement», a-t-il indiqué. «La géostratégie économique est une nouvelle vision qui permet de se repositionner sur les marchés mondiaux», a-t-il ajouté, citant l’exemple de la production du colza en Algérie. On peut passer, dit-il, d’un pays producteur de colza à un pays exportateur puisqu’on a produit d’énormes quantités qui nous venaient d’Ukraine et de Russie, actuellement en guerre.
Le patron de la Cipa n’a pas caché sa satisfaction de voir exécutée l’idée d’un Algerian Invest qui est, selon lui, une bonne chose, en ce sens qu’elle peut concentrer tous les efforts d’accompagnement autour pour libérer et aider l’investisseur national ou étranger. Algerian Invest va démolir, selon lui, le mur de la bureaucratie de par son guichet unique mis au service de l’accompagnement de l’investissement dans des projets qui intéressent l’Algérie. Pour rappel, le Premier ministre Ayman Benabderrahmane a reçu mercredi dernier une délégation de la Confédération des industriels et producteurs algériens, conduite par Mohamed Abdelwahab Ziani. Cette réunion a examiné les défis les plus importants qui doivent être relevés afin de développer les secteurs stratégiques dans le cadre du plan de relance de l’économie nationale figurant dans le programme du président de la République. Le Premier ministre a souligné l’engagement du gouvernement à fournir l’accompagnement nécessaire aux acteurs économiques, afin de contribuer efficacement à l’édification d’une économie forte et diversifiée, à la création d’un environnement d’investissement adéquat et à la suppression de tous les obstacles bureaucratiques.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img