19.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Abdelbaki Benziane en visite à Tizi-Ouzou: La création d’une deuxième université exclue

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, était hier en visite dans la wilaya de Tizi Ouzou, au cours de laquelle il a inauguré de nouvelles structures et inspecté un projet de réalisation de nouvelles places pédagogiques.

Par Hamid Messir

Le ministre a entamé sa visite par l’inauguration d’un hall technologique au niveau du campus Hasnaoua II dit «Bastos», où il a eu à s’entretenir avec des chercheurs universitaires dans plusieurs domaines qui exposaient leurs innovations. Il s’est ensuite rendu à Rehahlia, à l’est de la commune de Tizi Ouzou, pour inaugurer une cité universitaire de filles de 1 500 lits. A Tamda, dans la commune de Ouaguenoune (10 km à l’est de Tizi Ouzou), Abdelbaki Benziane a procédé à l’inauguration d’une autre cité universitaire pour filles de 1 500 lits et d’une bibliothèque. Il a également inspecté le chantier de 10 000 places pédagogiques lancé en 2019. Sur le site, le ministre s’est longuement entretenu avec les responsables de l’entreprise réalisatrice avant de donner des instructions afin de procéder à des livraisons partielles, eu égard au retard que ledit projet accuse puisque le taux d’avancement ne dépasse pas les 50 %. Il a souligné l’importance de livrer les 3 000 places qui ont enregistré un taux d’avancement considérable. Pour clôturer sa visite, Abdelbaki Benziane a rencontré à Tamda les membres de la communauté universitaire (étudiants, travailleurs et enseignants) afin de prendre connaissance de leurs doléances socio-professionnelles. A noter que lors de son point de presse, le ministre a exclu la création d’une seconde université à Tizi-Ouzou, soutenant que la tendance mondiale est plutôt au regroupement, en réponse à une question sur l’important effectif dépassant les 61 000 étudiants que celle-ci accueille et qui serait à l’origine de nombreux problèmes endurés par la communauté universitaire locale. A une autre question relative à l’avantage de mode de nomination de responsables universitaires par élection comme cela se fait à travers le monde au lieu de leur désignation, Abdelbaki Benziane s’est déclaré favorable plutôt à «l’autonomie de l’université» sans fournir plus d’explications.
H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img