16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

A une semaine du Mouloud: La Protection civile alerte sur les dangers des pétards et bougies

Aquelques jours de la célébration du Mawlid, plusieurs campagnes de sensibilisation contre des risques d’utilisation des pétards ont été lancées. En effet, après l’Organisation algérienne pour la protection et l’orientation du consommateur et son environnement, la Protection civile lance à partir d’aujourd’hui une campagne de sensibilisation contre les risques d’utilisation des produits pyrotechniques et des bougies festives pendant la fête du Mawlid Ennabaoui. Dans un communiqué rendu publique hier, la Direction générale de la Protection civile a indiqué que «chaque année, à l’approche de la célébration de la naissance du Prophète, occasion de piété et de recueillement, les services de secours de la Direction générale de la Protection civile enregistrent plusieurs accidents corporels graves, notamment des atteintes qui touchent essentiellement les enfants ainsi que des incendies qui mettent en péril aussi bien les vies des citoyens que leurs biens et des nuisances en tous genres que sont contraints de supporter les personnes âgées, personnes malades, enfants, femmes enceintes». C’est la raison pour laquelle la Direction générale de la Protection civile lance ladite campagne de sensibilisation en mettant l’accent «sur la frange la plus vulnérable, à savoir les enfants». De ce fait, «l’essentiel des activités de sensibilisation sera orienté en direction de la population scolaire et en privilégiant l’utilisation des réseaux sociaux comme support», ajoute la même source. En parallèle, des actions communes avec les partenaires de la Protection civile seront engagées «en rappelant la responsabilité des parents, qui doivent assumer leur part de responsabilité». La Direction générale de la Protection civile invite, dans ce contexte, les citoyens, notamment les parents, à respecter un certain nombre de recommandations. «Les parents doivent expliquer à leurs enfants les dangers de ces produits prohibés et ils sont nombreux, notamment le risque d’explosion dans la main, brûlure des yeux, perte définitive de l’audition, lésions graves et définitives, amputations, inflammation des vêtements, début d’incendie, mais aussi risque de feu en extérieur», explique-t-elle. En outre, elle prie les parents d’interdire à leurs enfants de projeter les produits pyrotechniques sur «les personnes, les voitures, les stations d’essence et les habitations, notamment près des hôpitaux et centres de soins». Enfin, la Direction générale de la Protection civile rappelle que la manipulation des bougies doit tenir compte des consignes de sécurité suivantes : elles doivent être placées sur des supports stables et non inflammables. Leur emplacement doit être loin des tentures et meubles afin d’éviter l’éclosion d’incendies, leur manipulation doit se faire exclusivement par des adultes. Les bougies, les allumettes et les briquets doivent être gardés hors de portée des enfants, ne pas laisser une bougie allumée sans surveillance, ne pas utiliser des mèches incandescentes surtout au niveau des immeubles en raison du risque d’incendie. En cas d’accident ou d’incendie, la Protection civile met à la disposition des citoyens le numéro de secours 14, ainsi que le numéro vert 1021. Par ailleurs, il est a rappeler que le coordinateur national de l’Organisation algérienne pour la protection et l’orientation du consommateur et son environnement (Apoce), Fadi Tamim, avait lancé une campagne de sensibilisation aux risques liés à l’utilisation des pétards via les réseaux sociaux. Selon lui, les produits pyrotechniques «sont responsables d’incendies et de pollution sonore causée par la déflagration des pétards», mettant en garde sur «l’impact de leurs bruits forts et répétés sur le bien-être physique, particulièrement les personnes âgées, les malades, les femmes enceintes et les enfants». M. Tamim nous a dira également lors d’un appel téléphonique que «les pétards sont une perte d’argent vu leurs prix qui augmentent chaque année». Il a signalé, par ailleurs, que la vente de ces produits se fait sans surveillance. Notre interlocuteur nous avait confié qu’en premier lieu l’Organisation a opté pour une campagne de sensibilisation aux risques des pétards sur les réseaux sociaux, mais dès la semaine prochaine, l’Organisation organisera une campagne au niveau des écoles pour sensibiliser les enfants aux risques liés aux produits pyrotechniques. «Les enfants et les adolescents sont les plus touchés par les d’accidents liés à l’utilisation des pétards et les plus vulnérables. Chaque année, ces produits pyrotechniques causent des brûlures extrêmement graves, voire irréversibles», nous confira M. Tamim, affirmant que «les brûlures de 2e et 3e degrés laissent de graves cicatrices ou déforment le visage. C’est pourquoi, dès la semaine prochaine, ont lancera une campagne de sensibilisation aux niveaux des écoles».
Thinhinane Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img