16.9 C
Alger
vendredi 9 décembre 2022

A quelques semaines de la saison hivernale: Le monoxyde de carbone commence à faire des victimes

L’hiver approche à grands pas et certaines wilayas du pays connaissent déjà des journées pluvieuses, poussant les familles à allumer le chauffage. Mais certains appareils n’étant pas conformes, engendrent des asphyxies au monoxyde de carbone.

Par Thinhinane Khouchi

Le monoxyde de carbone, le tueur silencieux comme on le surnomme, a commencé sa chasse aux imprudents. En effet, la non vérification des fuites de gaz ou l’utilisation massive de certains appareils qui ne sont pas destinés au chauffage ainsi que l’absence de ventilation augmentent les risques d’asphyxie au monoxyde de carbone (Co). Hier, la wilaya de Naâma a été témoin de cette négligence en enregistrant le decès de cinq personnes, asphyxiées au monoxyde de carbone dans la commune d’El Biod, a-t-on appris auprès de la Direction de wilaya de la Protection civile. La même source a précisé que les éléments de la Protection civile sont intervenus mardi soir aux alentours de 19h35, suite à une fuite de gaz qui a causé la mort par asphyxie de 5 personnes, ajoutant que les victimes sont de sexe féminin, âgées entre 5 et 33 ans. Les éléments de la Protection civile ont évacué une fillette de 6 ans à l’Etablissement public hospitalier «Frères Chenafa» à Mechria, tandis que les corps sans vie des victimes ont été transférés à la morgue de la polyclinique d’El Biod. Les services de sécurité compétents ont ouvert une enquête sur les circonstances de ce drame. La Direction de la Protection civile de la wilaya de Naâma a appelé les citoyens à faire preuve de vigilance et de prudence, face aux risques d’intoxication et d’asphyxie au monoxyde de carbone en respectant les mesures préventives telles que la ventilation et le respect des normes de sécurité dans l’installation et le fonctionnement des appareils de chauffage et des chauffe-eau par un personnel qualifié. La même direction a rappelé avoir organisé, début octobre à travers les espaces publics et commerciaux, une campagne de sensibilisation sur les dangers du gaz et les méthodes de prévention. Par ailleurs, afin de sensibiliser les citoyens et les mettre en garde contre ce tueur silencieux, la Protection civile lance chaque année une campagne nationale de prévention et de sensibilisation sur les risques liés à l’intoxication et à l’asphyxie au monoxyde de carbone, qui s’étale tout le long de la période hivernale. Ainsi, les services de la Protection civile estiment que les décès par asphyxie «ne sont pas dus au hasard ou à des circonstances imprévues, mais à une erreur de prévention en matière de sécurité», soulignant qu’en général «ces erreurs sont imputées essentiellement à la mauvaise ou à un manque de ventilation, au mauvais montage de ces équipements par un personnel non qualifié, ainsi que l’achat d’appareils de chauffage ne disposant pas d’un système de sécurité». À ce propos, la Protection civile rappelle aux citoyens les consignes de sécurité obligatoires à suivre «rigoureusement», permettant de préserver et protéger leurs vies. il s’agit, entre autres, de penser toujours à ventiler le logement lors de l’utilisation d’appareils de chauffage, d’aérer au moins 10 minutes par jour et n’obstruer jamais les entrées et les sorties d’air du logement, de ne pas se servir de tels appareils dans des pièces dépourvues d’aération, de ne pas utiliser comme moyens de chauffage «tabouna» ou des appareils de cuisson et d’entretenir et régler régulièrement les appareils par un professionnel.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img