22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

A quelques jours de la rentrée scolaire : Rush sur les magasins de vêtements pour enfants

Les magasins de vêtements et chaussures pour enfants sont peuplés de monde. Même si les commerçants ont affiché une promotion sur leurs articles, les prix freinent les parents qui multiplient les magasins pour dénicher la bonne paire à un prix abordable. A quelques jours de la rentrée scolaire, prévue pour le 21 septembre, la fièvre des achats des articles scolaires, tabliers, cartables et habits est déjà montée d’un cran. Un véritable rush est observé sur les magasins d’articles pour enfants, notamment ceux de vêtements et chaussures. En effet, pour les enfants qui n’ont pas conservé leurs vêtements de l’Aïd ou ceux qui manquent de tenue de sport, c’est le moment de faire le plein. Mais si l’engouement est là, les prix, eux, sont décourageants. Pour Mahfoud, père de trois enfants tous scolarisés, rencontré au niveau du Centre commercial de Bab Ezzouar, «les articles proposés sont de bonne qualité, mais les prix sont vraiment exorbitants». Il ajoutera que «pour un simple fonctionnaire comme moi, il est devenu pratiquement impossible de satisfaire mes enfants, mais je ne peux pas non plus ne pas les préparer à la rentrée scolaire». La même valse des prix est observée au niveau des magasins d’Alger-Centre, rue Didouche-Mourad, Place Maurice Audin ou Hassiba-Benbouali. Si certains commerces affichent une promotion sur les articles, les prix restent élevés. A titre d’exemple : un ensemble pour fillette est cédé à
8 500 DA, une robe à 7 400 DA, une paire de sandales à 4 500 DA, des kickers à 4 200 DA et une paire de chaussures pour enfant à 4 800 DA. Pour les tenues de sport, elles sont affichées entre 3 900 DA et 6 000 DA et peuvent même aller jusqu’à
9 000 DA au niveau des magasins de marque. Les baskets sont entre 2 900 et 8 000 DA. Cette situation décourage les parents mais les pousse à voir plusieurs magasins et s’armer de patience pour enfin trouver la bonne affaire qui arrange leur budget et satisfait leurs enfants. «Je leur ai acheté les baskets pour l’Aïd que j’ai gardés pour la rentrée scolaire. Il ne me reste que les tenues de sport et je crois que je vais voir au marché de la place des Martyrs où les prix sont plus abordables, contrairement à Alger-Centre», nous dira Malika, mère de quatre enfants, tous scolarisés. Pour les personnes véhiculées, le Centre commercial Areedj de Draria est considéré comme étant le plus indiqué pour «les bonnes affaires», eu égard à la modération des prix qui y sont pratiqués, comparativement à ceux affichés en vitrine. Pour Djamila, rencontrés sur place, «les prix sont abordables ici. Je viens d’acheter un pantalon pour mon fils de 10 ans à seulement 1 900 DA et une tenue complète pour ma fille à 3 000 DA. C’est bien, comme ça je n’aurai pas à me ruiner pour la rentrée des classes, car j’ai encore les articles scolaires à acheter».

Thinhinene Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img