18.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

À l’origine de plus de 20 % des accidents de la route: Les motards à l’index

Bien qu’elles ne représentent pas plus de 3 % dans le parc automobile national, les motos ont causé plus de 20 % des accidents de la circulation, durant les sept derniers mois de l’année en cours.

Par Louisa A. R.

C’est ce qu’à déclaré, hier, Fatima Khalaf, chargée de communication à la Délégation de la sécurité routière algérienne sur les ondes de la Chaine 1 de la Radio nationale. Ces dernières années, les motocyclistes sont impliqués dans un grand nombre d’accidents, soit 20,67 % d’entre eux. C’est un chiffre terrifiant, selon la même responsable qui a souligné que ces engins représentent un grand danger sur la sécurité routière du fait que la majorité de leurs utilisateurs sont des jeunes conduisant souvent à grande vitesse, en faisant fi des règles de sécurité. Ce type d’engins ne dispose pas de système de protection à l’instar des véhicules qui sont dotés d’airbags et de ceinture de sécurité.
L’intervenante a reproché aux parents le fait de céder aux demandes des enfants d’acheter des motos et ne pas assurer leur mission de contrôle une fois l’engin acquis. La forte hausse des accidents de la circulation des motos et vélos est due, ces dernières années, à l’augmentation de leur utilisation comme moyen de transport. Parmi les principales infractions relevées quotidiennement sur les autoroutes, figure la méconnaissance des utilisateurs en mesures de prévention, dont le port du casque qui protège le conducteur en réduisant l’impact du choc.
Pour l’intervenante, les parents des conducteurs sont les premiers responsables des accidents liés aux motocycles, car, a-t-elle expliqué, les jeunes entre 16 et 18 ans ne pourront en aucun cas avoir un permis de conduire pour la moto, sans l’approbation des parents, comme prévu dans le code de la route.
Mme Khalaf a appelé les parents à sensibiliser leurs enfants aux dangers de la moto et ces drames quotidiens, d’autant que «les auteurs sont souvent des adolescents, inconscients des dangers de la route».
Concernant l’annulation du retrait du permis de conduire, la chargée de communication à la Délégation de la sécurité routière algérienne a indiqué que des statistiques récentes montrent qu’il y a une stabilité dans le nombre d’accidents de la circulation, avec une baisse relative de 5,48 % du nombre d’accidents et des blessés qui est de 4,67 %. Par conséquent, l’annulation du retrait du permis de conduire devient une décision positive, notamment l’allégement des démarches administratives et la préservation de source de revenus pour certains conducteurs. Aujourd’hui, il est nécessaire d’instaurer de nouvelles règles pour préserver des vies humaines. Parfois, ce sont des mesures drastiques qui doivent être prises afin de mettre un terme aux comportements irresponsables de certains conducteurs de moto. Les autorités sont appelées à mener des campagnes de sensibilisation sur les dangers de la route et à mettre en place des mesures dissuasives. Les utilisateurs des deux-roues doivent aussi redoubler de vigilance et de prudence.
L. A. R.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img