13 C
Alger
vendredi 14 mai 2021

À l’ère du numérique: «Il faut développer le théâtre pour renouer avec le public»

La période du confinement lié à la pandémie de Covid-19 a renforcé l’utilisation des réseaux sociaux et des plateformes numérique chez les citoyens. Les artistes ont également trouvé dans ce moyen l’opportunité de garder le contact avec leurs fans tout en poursuivant leur activité artistique en mode virtuel.

Par Abla Selles

C’est dans cette optique que les gens du théâtre ont lancé un débat pour échanger les idées.
En effet, les participants à une rencontre sur le théâtre, organisée samedi après- midi au théâtre régional de Constantine, ont insisté sur «l’importance de développer le théâtre pour renouer avec le public à l’ère du numérique».
«La révolution numérique est un fait accompli, d’où l’importance de s’adapter avec cette nouvelle donne à travers des projets de recherches à initier par des spécialistes en la matière en vue de développer le théâtre pour capter le public», a estimé Mourad Djeghri, animateur de la rencontre intitulée «La scène théâtrale, réalités et perspectives». Le tournant numérique a eu un impact sur la présence du public aux spectacles vivants, a déclaré le même intervenant qui a appelé à «l’élaboration de projets de recherches et de formations permettant de relancer cet art et attirer le public».
Dans ce cadre, M. Djeghri a indiqué que «les projets de recherches à développer dans ce sens doivent être axés sur le fonctionnement des théâtres, la qualité des spectacles proposés au public et la continuité des représentations».
Pour sa part, Mohamed Gharnaout, spécialiste du domaine culturel, est revenu sur l’évolution de la présence du public au fil du temps, relevant que la courbe a considérablement baissé avec le développement numérique qui a métamorphosé les comportements, les habitudes et les réflexes, notamment parmi les jeunes générations.
Insistant sur l’importance de la communication, la même source a plaidé pour une «relation permanente et continue avec les écoles, les universités, les structures de formation professionnelle et autres secteurs en rapport direct avec les jeunes».
Cette rencontre, à laquelle ont assisté des connaisseurs du spectacle vivant de l’ancienne et de la nouvelle génération, a été mise à profit pour «visionner» des séquences de spectacles théâtraux réalisés par le théâtre de Constantine comme «El Kelma» et «El Intihar», entre autres.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img