26.9 C
Alger
jeudi 6 octobre 2022

90 % des établissements scolaires en sont dotés: Que vont servir les cantines cette année ?

Chaque année, les problèmes des plats froids, l’absence de personnel ou même le manque de matériel se posent au niveau des établissements scolaires, ce qui irrite les parents et prive les élèves d’un plat chaud et de qualité.

Par Thinhinane Khouchi

A une semaine de la rentrée scolaire, le ministère de l’Education nationale multiplie les réunions pour la préparer et la mener au mieux. Il a affirmé, lors du coup d’envoi de la campagne nationale de nettoyage des établissements éducatifs, que «la rentrée scolaire 2022-2023 connaîtra plusieurs nouveautés», et ce, dit-il, en application du programme du gouvernement issue du programme quinquennal du président de la République, à leur tête l’allègement du cartable scolaire mais aussi la dotation des différents établissements scolaires de cantines. À ce propos, Belabed a indiqué que «près de 90 % des établissements scolaires sont dotés de cantines, en attendant d’atteindre un taux de 100 % à la fin de l’exercice financier actuel». Cela veut dire que la grande majorité des élèves peuvent avoir accès à ce service. Il a également insisté sur le bien-être des enfants et sur le fait de leur fournir des repas qualitatifs. Sur ce dernier point, il a demandé aux concernés d’«assurer des repas chauds aux élèves». Malheureusement, à chaque rentrée scolaire, le ministère de l’Education insiste sur ce service mais plusieurs écoles gardent leurs cantines fermées ou proposent des repas froids. C’est le cas des années scolaires précédentes où les élèves, notamment ceux du primaire, consommaient des repas froids à longueur de l’année scolaire. Il est à rappeler que durant la précédente année scolaire, le ministère de l’Education nationale avait assuré que «plus de 81 % des élèves du cycle primaire au niveau national bénéficient de la restauration». Réagissant, Khaled Ahmed, président de l’Association des parents d’élèves, avait indiqué que «plusieurs parents dénoncent des repas froids servis au niveau des établissements où sont scolarisés leurs enfants. Et si vraiment 81 % des élèves du cycle primaire bénéficient de la restauration scolaire, pour plusieurs d’entre eux les repas sont froids et pas équilibrés». La raison, selon lui, est que les écoles en question sont ou dépourvues de cantines ou manquent cruellement de personnel pour assurer le service. Par ailleurs, selon les experts agronomes et les nutritionnistes, «les cantines scolaires jouent un rôle important dans le changement des mauvaises habitudes alimentaires en favorisant une nutrition saine et durable. Le fait de promouvoir des régimes alimentaires plus sains par le biais des écoles peut engendrer des bienfaits sur le plan de la santé et du bien-être, profitant notamment aux ménages et aux populations locales». Dans ce cadre, ils préconisent l’intégration des fruits et légumes dans les politiques alimentaires et nutritionnelles des écoles.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img