13.9 C
Alger
mercredi 7 décembre 2022

9 tonnes de baguettes dans les poubelles depuis le début du ramadhan: Les chiffres choquants du gaspillage de pain

Le paradoxe est saisissant ! Le mois de ramadhan, mois d’abstinence et de transcendance, est pourtant devenu le mois de la surconsommation et du… gaspillage. Dans la quasi-totalité des régions, ce mois sacré rime avec hausse considérable des dépenses, consommation effrénée et désormais gaspillage. Cette tendance à la surconsommation a pour conséquence directe le gaspillage car une bonne partie des provisions alimentaires finit à la poubelle, puisque les quantités achetées sont souvent supérieures aux besoins réels. Malgré la cherté de la vie et la flambée des prix, le triste phénomène du gaspillage alimentaire explose en Algérie. Tout le monde s’accorde pour affirmer que les pertes alimentaires sont un fléau contre lequel il faut à tout prix lutter. La sonnette d’alarme est tirée face à ce phénomène tenace et indécent qui, outre le préjudice économique qu’il cause, donne lieu à des spectacles désolants d’amas de pain jonchant les entrées d’immeubles ou entassés dans des sacs en plastique sur la chaussée, à même les poubelles. En dépit des campagnes de sensibilisation contre les comportements nocifs qui sévissent de plus en plus au sein de la société du fait d’un mode de consommation frénétique, le phénomène reste tenace. Le gaspillage de pain par excellence, est la principale manifestation de ces comportements excessifs. Il semble que les appels à rationaliser la consommation de cet aliment de base n’ont pas trouvé d’écho. En effet, depuis le début du mois de ramadhan, quelque 9 tonnes de pain rassis ont été collectées, a fait savoir la chargée de communication à l’Etablissement de nettoiement de la wilaya d’Alger, NetCom. Dans une déclaration, Yakoubi Nassima a indiqué que l’établissement a mobilisé, l’année en cours, des moyens matériels et humains notamment pour ramasser cette denrée alimentaire, à travers la mise en service de centres de tri sélectif au niveau de chaque daïra de la capitale. «Tous les jours, de très grandes quantités de pain rassis jetées anarchiquement sur les voies publiques et dans les ordures, sont ramassées, en dépit des campagnes de sensibilisation que mène l’Etablissement et les différents acteurs dans l’environnement, la société civile et autres», a déploré Mme Yakoubi lors d’une visite organisée au centre de tri sélectif dans la daïra de Sidi M’hamed. Rappelant que les mesures de tri visent à éviter le jet de tonnes de pain dans les ordures, la responsable a appelé les citoyens à s’abstenir de tout achat excessif, notamment le pain qui finit le plus souvent dans les ordures. Dans ce sillage, des campagnes de sensibilisation sont également lancées par les centres de tri concernés sur le terrain et sur les réseaux sociaux, en vue de lutter contre le gaspillage de pain. A rappeler que le ministère de l’Environnement avait mis l’accent, dans un communiqué à l’occasion de l’avènement du mois de ramadhan, sur la nécessité d’adopter une consommation rationnelle de pain dont les restes doivent être déposés dans les lieux qui leur sont réservés pour pouvoir être récupérés. Le ministère avait également souligné la nécessité de ne pas céder à la consommation excessive de nourriture et de boissons afin de réduire le volume de déchets domestiques. Le ministère de l’Environnement avait rappelé que la production de la quantité des déchets augmente de 8 % au mois de ramadhan par rapport aux autres mois, au vu de l’augmentation des niveaux de consommation de tous les produits alimentaires, y compris le pain.
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img