26.9 C
Alger
jeudi 6 octobre 2022

6e Recensement de la population et de l’habitat: Les résultats traduiront les efforts de l’Etat et les résultats des réformes

Le ministre de la Numérisation et des Statistiques, Hocine Cherhabil, a affirmé, jeudi à Alger, que le 6e Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), prévu du 25 septembre au 9 octobre prochains, revêtait un caractère stratégique, indiquant que ses résultats traduiront les efforts consentis et les résultats des réformes opérées par l’Etat.

Par Reda A.
M. Cherhabil s’exprimait lors d’une conférence de presse animée au siège du ministère de la Communication, en présence du ministre du secteur, Mohamed Bouslimani et du Secrétaire général (SG) du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Mohamed El Habib Zehana. Le 6e RGPH «revêt un caractère national, international et stratégique extrêmement important, en ce sens que ses résultats permettront à l’Algérie de mettre en avant les efforts consentis et les résultats pratiques des réformes initiées par l’Etat, notamment dans le cadre de l’exécution de ses engagements internationaux à l’instar des Objectifs du développement durable (ODD-2030)», a précisé le ministre, assurant qu’une telle opération «se répercutera positivement sur l’image de notre pays, notamment en termes de classement et de classification internationaux». Pour M. Cherhabil, l’utilisation des données du prochain RGPH «permettra de mettre en place des politiques publiques de manière plus efficace, et favorisera leur suivi et leur évaluation à l’échelle nationale et locale, en fournissant des renseignements exacts et actualisés dans les domaines économique et social». Sur le terrain, explique-t-il, il sera question de «procéder à la collecte de renseignements à caractère social, démographique et économique de chaque membre de famille, les informations sur le mariage, le déplacement, la migration, l’éducation, l’enseignement, ainsi que des renseignements sur les principaux services publics offerts et l’utilisation des TIC». Il s’agit aussi, selon le ministre, du recensement des personnes aux besoins spécifiques et celles sans abri et l’identification des constructions, des habitations et autres ainsi que la réalisation du contrôle de qualité au plus haut degré pour recenser et appliquer les normes internationales contribuant efficacement à l’évaluation et à l’examen rigoureux des résultats. Il a fait état de l’utilisation, pour la première fois depuis l’indépendance, des moyens technologiques modernes dans une opération structurelle vaste à travers le recours à plus de 57 000 tablettes intelligentes équipées de cartes SIM 4G avec le concours d’agents qualifiés formés à cet effet et il s’agit là, a-t-il-dit, «d’un bond qualitatif dans l’histoire du recensement en Algérie». Ainsi, la valeur de l’enveloppe financière affectée à ces tablettes s’élève à un milliard de DA et à cela s’ajoute une enveloppe financière consacrée par l’Etat de 5 milliards de DA pour la réalisation du 6e Recensement général de la population et l’habitat dont les résultats seront dévoilés dans les trois mois qui suivent la fin de l’opération, a fait savoir le ministre. «Ces technologies de pointe permettront de faciliter l’opération de collecte des informations du recensement et d’exploiter les données avec la réduction des coûts et des délais de collecte et de traitement de ces informations, et ce, en exécution des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et conformément aux recommandations de l’ONU (session 2020) relatives au recensement de la population et l’habitat, visant à utiliser les TIC à grande échelle dans les opérations de recensement», a-t-il assuré. En vue d’une prise en charge optimale des étapes de cet important évènement national pris en charge par l’ONS en collaboration avec la Commission nationale présidée par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire en coordination avec des comités de wilaya et communales à travers le territoires national, M. Cherhabil a fait savoir que l’Etat algérien avait mobilisé toutes les ressources humaines et financières nécessaires en formant plus de 2 467 formateurs, en sus de la mobilisation de plus de 61 000 agents dont 51 000 chargés de recensement, 8 032 agents contrôleurs et 2 000 agents de réserve. Dans le cadre de tous ces efforts visant la promotion de notre système statistique pour l’élaboration d’un réseau interactif sur l’ensemble du territoire national dans l’objectif de maîtriser l’économie en vue d’une réponse plus efficace à nos besoins socio-économiques, le recensement constitue, poursuite le ministre, «un pas essentiel qui vient s’ajouter à d’autres, pour la promotion du système national des statistiques à l’image de la réactivation du Conseil national des statistiques (CNS) en octobre dernier, outre l’opération en cours pour la modernisation de l’ONS dans le cadre d’une approche globale et constructive susceptible de recouvrer la confiance en la donne statistique et les institutions qui s’en chargent». Le dernier Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) en Algérie remonte à 2008. Le nombre de la population en Algérie s’étant établi à 34,5 millions habitants en 2008. A ce propos, M. Cherhabil a affirmé que l’Algérie «a enregistré un grand changement dans sa composante de population estimée actuellement à 45 millions d’habitants, outre le mouvement des habitants d’une région à une autre et la hausse du volume des agglomérations selon la hausse de la croissance démographique des villes et les politiques générales de l’Etat pour le développement et la garantie de logements décents». Evoquant l’ampleur du défi du RGPH, M. Cherhabil a insisté sur la nécessité d’une «parfaite coordination et d’une étroite coopération entre les différents acteurs». Pour sa part, le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, a qualifié cette opération placée sous le slogan «Recensons notre présent pour construire notre avenir», d’«importante», à laquelle l’Etat algérien accorde un grand intérêt, appelant les médias algériens à sensibiliser les citoyens à la nécessité de participer et d’accompagner l’opération. Le Secrétaire général du ministère de l’Intérieur a mis en exergue l’importance accordée par son ministère aux résultats et à l’aboutissement du RGPH, étant un outil de planification dans les domaines socio-économique, et d’aménagement du territoire, ajoutant que cette opération profitera à tous les secteurs dans la définition de leurs futures politiques. Il a, en outre, mis l’accent sur le rôle attendu des médias dans l’aboutissement de cette opération.
R. A.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img