28.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

54 morts et 1 805 blessés en une semaine: Les vacances d’été sont la période la plus meurtrière sur les routes

Les routes algériennes sont particulièrement meurtrières en été. Malgré la multiplication des contrôles routiers, de trop nombreuses personnes perdent la vie durant cette période des congés.

Par Louisa A. R.

Les accidents de la circulation qui font des victimes tout au long de l’année dans notre pays sont plus fréquents et plus violents durant l’été. En effet, les vacances estivales représentent la période de l’année la plus mouvementée sur les routes, mais aussi tristement la plus meurtrière. En seulement une semaine, la Protection civile a enregistré 1 340 accidents de la route ayant causé la mort de 54 personnes et des blessures à
1 805 autres, durant la période allant du 17 au 23 juillet. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Sidi Bel- Abbès avec 9 personnes décédées et 47 autres blessées, suite à 26 accidents de la route, précise la Protection civile.
Ce terrorisme routier est dû principalement aux comportements irresponsables et irrespectueux des conducteurs, car selon les statistiques des services de sécurité, c’est le facteur humain qui est encore une fois responsable de l’hécatombe sur les routes. Dans les différents bilans des services de sécurité, il est encore une fois mis l’accent sur les attitudes des automobilistes au volant. Les deux principales causes des accidents sont la vitesse et la distraction, notamment en raison de l’usage du cellulaire.
En plus de l’indiscipline des conducteurs qui reste la principale cause du fléau en plus de l’état des véhicules, il faut dire aussi que l’état déplorable de nos routes demeure un vecteur potentiel des accidents de la circulation dans notre pays. Malgré la multiplication des campagnes de sensibilisation initiées par les pouvoirs publics sur la sécurité routière et les mesures restrictives prises par les pouvoirs publics, la route tue toujours. La situation empire de plus en plus. Ni le retrait du permis de conduire, encore moins les différents barrages de sécurité, n’ont réussi à réduire ce phénomène. Le principal défi réside donc dans le changement des mentalités et des comportements dans notre société.
Il est donc primordial de faire preuve de patience et ne pas conduire à grande vitesse. Mais aussi doubler la distance sécuritaire entre les véhicules. Pour une bonne conduite, il est préconisé de respecter le code la route, faire attention aux autres véhicules, ne pas oublier le port de la ceinture de sécurité.
Les interventions de la Protection civile ne concernent pas uniquement les accidents de la route, les incendies aussi enregistrent leur lot de victimes. En sus des accidents, les éléments de la Protection civile ont effectué 2 903 interventions pour procéder à l’extinction de 2 108 incendies urbains, industriels et autres, notamment à Alger, avec 212 interventions pour l’extinction de 173 incendies, ajoute le communiqué.
L. A. R.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img