9.9 C
Alger
mardi 21 mai 2024

48 partis et près de 300 listes indépendantes en lice pour le scrutin du 27 novembre: Top départ aujourd’hui de la campagne électorale

La campagne électorale pour le double scrutin des élections locales du 27 novembre prochain débute aujourd’hui sur tout le territoire national, pour s’achever trois jours avant l’échéance, conformément à la loi régissant le régime électoral.

Par Louisa Ait Ramdane

C’est aujourd’hui que la «bataille» pour rafler le maximum de sièges de l’Assemblée populaire nationale commence avec pas moins de 48 partis politiques et 281 listes indépendantes.
La campagne, qui débute aujourd’hui, prendra fin le 23 novembre, conformément aux dispositions de la loi organique portant régime électoral qui fait obligation aux candidats de respecter cette durée.
Les 48 partis politiques ainsi que les listes indépendantes en lice vont tenter de convaincre les 23 717 479 personnes inscrites sur les listes électorales, afin d’arracher le maximum des APC et APW que compte le pays.
Il faut dire qu’avec une situation économique et sociale difficile, et un engouement faible pour les urnes lors de précédents rendez-vous électoraux, les formations politiques ont du pain sur la planche pour réconcilier le citoyen avec l’acte de voter.
Les partis politiques se disent «fin prêts» pour la bataille, avec en sus des promesses avancées «avant l’heure».
Les dirigeants du FFS ont d’ores et déjà lancé un appel appuyé à leurs militants, en vue de se mobiliser à l’occasion de ces élections, mettant en avant l’impératif de se montrer à la hauteur des enjeux dont ces joutes sont porteuses.
Le plus vieux parti d’opposition a expliqué sa participation à ces élections par sa volonté de déjouer les plans préétablis par les partisans du chaos généralisé, des séparatistes et des réseaux mafieux qui veulent déraciner l’engagement et l’action politique de nos collectivités locales.
Si la participation du Front el Moustakbal aux élections locales est motivée par ses grandes ambitions de concourir au développement du pays, pour le RND, sa collaboration témoigne de sa volonté d’affirmer sa place sur la scène politique nationale et contribuer au parachèvement du processus d’édification institutionnelle en Algérie.
Pour le MSP, la participation du parti à ce rendez-vous électoral s’inscrit dans le cadre de la poursuite de son combat politique constructif.
L’ANR a estimé, de son côté, que ces élections locales permettront de parachever le processus de réformes initiées par le président de la République et consacrer l’édification institutionnelle en faveur d’une prise en charge optimale et rapide des préoccupations légitimes des citoyens aux plans économique et social, ainsi qu’en matière de développement local et de réduction des disparités entre les différentes régions du pays.
Le parti El Karama a soutenu, quant à lui, que les prochaines élections locales seront une nouvelle étape dans l’instauration de la stabilité institutionnelle, alors que le FLN a assuré qu’il prendra part à ces élections pour consolider sa place de plus grande force politique du pays.

66 % des dossiers déposés pour les APW acceptés
Dans cette perspective, un total de 1 158 dossiers de candidature aux APW a été retiré, dont 877 dossiers retirés par 48 partis politiques agréés et 281 par des listes indépendantes, selon les données communiquées par le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Mohamed Charfi. Un total de 22 325 dossiers de candidature aux Assemblées populaires communales (APC) a également été retiré, alors que le nombre des formulaires de souscription de signatures individuelles pour les APC et APW a atteint les 13 698 013. L’Anie a révélé, en outre, le dépôt de 1 100 634 dossiers pour les APW, dont 66 % des dossiers déposés, soit 727 938 dossiers, ont été acceptés.
Par ailleurs, un tirage au sort relatif à la répartition du temps d’antenne entre les candidats a été organisé en présence des représentants des partis et des listes indépendantes. Pour la première fois, six chaînes de la Télévision publique et cinq chaînes de la Radio nationale ont été mobilisées avec l’implication de toutes les radios locales. Un volume horaire de 318 heures pour la télévision, 315 pour les chaînes de la Radio nationale et 1 564 pour les radios locales, soit un volume horaire total de 2 197 heures sera consacré à la diffusion des interventions des candidats. L’Anie a attribué pour chaque liste un numéro d’identification. Les listes partisanes sont numérotées de 001 jusqu’à 100, alors que les listes indépendantes portent les numéros 101 et plus pour faciliter l’opération, en sus d’un numéro d’identification pour les APC et APW. Pour la transparence des élections, aspect majeur pour le bon déroulement du scrutin et concernant l’encadrement des bureaux de vote, Charfi a affirmé que l’opération requiert la mobilisation de 800 000 encadreurs pour 61 696 bureaux et 13 326 centres de vote.
L. A. R.

Article récent

ok tope

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img