26.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

30 000 demandes de création d’entreprises en 2021: L’Anade lance sa nouvelle plateforme «Khadamate»

L’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (Anade) a lancé jeudi sa nouvelle plateforme nommée «Khadamate» qui vise à rendre l’information plus accessible aux jeunes promoteurs désireux de se lancer dans l’entrepreneuriat à travers le dispositif de cette Agence, a indiqué son directeur général, Mohamed Chérif Bouaoud. Cette plateforme, développée en interne par les cadres de l’Anade, comporte cinq espaces : l’un pour les inscriptions en ligne, le second pour les accords signés avec différents départements et organismes, un troisième dédié à l’inscription des entreprises en difficulté, un quatrième réservé aux entreprises qui ont des produits exportables et enfin un cinquième consacré à la collecte des préoccupations des jeunes entrepreneurs, a-t-il précisé. Le directeur général de l’Anade a souligné que cette plateforme accessible sur le lien : http://khadamate.anade.dz a été développée dans le cadre de la modernisation et la numérisation des activités de l’Agence, afin de fournir aux jeunes entrepreneurs toutes les informations qui pourraient leur servir sans pour autant qu’ils aient à se déplacer vers l’Agence. Cette plateforme permet, en outre, à l’Anade d’être plus proche des promoteurs, sachant que «la nouvelle stratégie de l’Agence consiste à aller vers les jeunes», en plus d’être un outil de collecte des informations concernant les entreprises en difficulté ou encore celles qui veulent se lancer dans l’exportation de leurs produits, a-t-il ajouté. «Khadamate» a été créée pour répondre aux attentes des promoteurs et suite aux doléances des jeunes entrepreneurs qui se présentent au niveau des antennes et agences de l’Anade que l’idée de développer cette plateforme a émergé, a enchaîné le DG de l’Anade. A cette occasion le directeur général de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat a annoncé que 30 000 demandes de création d’entreprises ont été enregistrées par l’Anade depuis le début de l’année, alors que 10 777 entreprises se sont inscrites comme étant en difficulté à travers nos différentes agences au cours de la même période. Il n’a pas manqué de signaler le rôle important joué par les petites entreprises locales dans la croissance économique, notamment en assurant les produits de large consommation depuis le début de la pandémie de Covid-19. Le directeur général de l’Anade a fait savoir, à l’occasion, que plusieurs micro-entrprises créées dans le cadre du dispositif Anade ont réussi, citant en exemple la société Casbah qui a déposé dernièrement un dossier au niveau de la Bourse d’Alger pour y être cotée, ce qui a encouragé l’Agence à lancer un travail pour faciliter l’entrée en Bourse des PME. D’autres entreprises sont parvenues à exporter vers l’Europe, connue pour les exigences de ses marchés, en plus d’exportations vers les pays d’Afrique, a indiqué M. Bouaoud qui a révélé qu’une opération de recensement des entreprises qui exportent ou qui veulent se lancer dans l’export a été entreprise.

Le ministère délégué chargé des Micro-entreprises lance son site internet
Le ministère délégué auprès du Premier ministère chargé des Micro-entreprises a lancé jeudi son site électronique qui permettra aux jeunes promoteurs d’accéder à toutes les informations sur la création de leurs entreprises et aux accords et partenariats paraphés par la tutelle, en plus d’offrir la possibilité de s’adresser directement au ministre à travers ses différents comptes sur les réseaux sociaux, a indiqué la chargée de communication de ce ministère, Oumnia Bendris. Le site du ministère, accessible sur le lien : www.mdme.gov.dz, se caractérise par une interface simple et facile à utiliser qui donne accès à des informations, à la fois claires et complètes, et qui permettront aux jeunes promoteurs d’accéder notamment à la plateforme d’inscription en ligne des projets, ou encore à celle dédiée aux micro-entreprises en difficulté, a précisé Mlle Bendris. Cela en plus de pouvoir s’adresser directement au ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Micro-entreprises, Nassim Diafat, à travers ses comptes Instagram, Facebook et Twitter, a-t-elle souligné. Les jeunes entrepreneurs pourront consulter, en outre, les différents accords paraphés par le ministère avec différents départements ministériels ou organismes, mais aussi les partenariats à l’international. Le lancement de ce site entre dans le cadre des efforts fournis par le ministère dans le but de moderniser la procédure d’inscription et de traitement des dossiers des néo-entrepreneurs en leur assurant des outils efficaces qui les aideront dans leur parcours entrepreneurial, a expliqué la chargée de communication du ministère.
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img