22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

25e Salon international du livre d’Alger: Une rencontre sur les valeurs humanistes dans la culture algérienne

Une rencontre sur les «valeurs humanistes dans la culture algérienne» a été animée, mardi à Alger, par une pléiade de docteurs, académiciens et universitaires, qui sont revenus sur l’évolution de la pensée humaine, mettant en rapport plusieurs concepts philosophiques avec la culture algérienne.
Accueillie à la Bibliothèque nationale d’El Hamma dans le cadre du 25e Salon international du livre d’Alger (Sila), cette rencontre à été l’occasion pour les intervenants d’interroger la genèse de la pensée humaine en tentant de décrypter les approches méthodologiques qui diffèrent d’une culture à une autre.
Les docteurs et académiciens Abderrezak Belakrouz, Omar Zaoui, Farès Mesrahi, Goulouli Bensaad, Messaouda Laarit, Abdelouahab Belgherras et Mouloud Aouimer, se sont succédé autour de plusieurs thématiques en lien avec l’évolution de la pensée algérienne.
Plusieurs sujets ont été abordés par les conférenciers lors de la première partie de la conférence, dont l’ouverture dans la créativité intellectuelle algérienne, les valeurs de la modernité et de l’humanisme dans la pensée de Mohamed Arkoun et le récit fondateur dans le roman postmoderne. La nécessité de préserver la particularité algérienne qui se nourrit de ses traditions et sa culture singulière est, selon les intervenants, le moyen efficace pour partir vers les horizons de la connaissance et de l’universalité.
La deuxième partie de la rencontre a concerné les valeurs humaines dans les histoires dédiées à l’enfant algérien et dans la pensée soufie, évoquant pour cela l’expérience algérienne, et de conclure avec la tolérance dans la vision du Cheikh Abdelhamid Benbadis.
Les conférenciers ont mis en exergue l’aspect littéraire comme valeur esthétique, mettant en avant les narrations individuelles qui deviennent par la force du travail de leurs auteurs une propriété collective, dès lors qu’elles racontent les us et coutumes du groupe social dont elles sont issues.
Ouverte le 24 mars dernier, la 25e édition du Sila, qui se tient sous le thème «Le livre… Passerelle de mémoire», se poursuivra jusqu’au 1er avril prochain, avec la participation de 1250 maisons d’édition, dont 266 algériennes qui proposent plus de 300 000 titres dans divers domaines.
F. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img